Berlin : Topographie de la terreur

Une exposition présente dans un bâtiment, non loin de la Potsdamerplatz, entre la Stresenmannstraße et la Wilhelmstraße, ce qu’était la répression du temps du national socialisme.

En fait, deux expositions sont à voir : l’une, en plein air, le long d’un fragment du Mur de Berlin, Berlin, 1933-1945. Cette exposition explique le contexte politique, la montée du national socialisme jusqu’à la fin de la guerre et la réunification de l’Allemagne. La présentation des événements politiques qui ont jalonné cette période m’a semblé plutôt objective.

A l’intérieur du bâtiment, l’exposition Topographie de la terreur, Gestapo, SS et bureau de la sécurité du Reich présente l’organisation du système policier mis en place par le parti national socialiste, répandant la terreur et conduisant à l’emprisonnement puis à l’extermination des opposants au nazisme, des populations qui « dénaturaient » la « race allemande », notamment les Juifs, les Tziganes, les homosexuels, les handicapés…

L’exposition se termine par la présentation du procès d’Adolphe Eichmann.

Pour finir sur une note plus gaie, j’ai terminé ma journée par une balade sur le Kurfürstendamm. J’avais photographié cette avenue en 2006. La différence entre le Berlin Est et le Berlin Ouest est encore très frappante. Les boutiques sur le Ku’damm font davantage penser à celles qui bordent les Champs Elysées ! le prix des restaurants semble aussi plus élevé et plus proche de ceux qu’on rencontre à Paris.

De chaque côte de l’avenue se tenaient des ours 😉 en l’honneur du United Buddy Bear 😉 Chaque pays est représenté par un ours 😉


Ecrit par Lise - Site