Collabora Office : une suite bureautique open source prometteuse

Bien que la Document Foundation ne propose pas actuellement de version Android ou iOS de LibreOffice, il existe une suite bureautique basée sur LibreOffice pour ces deux plateformes, Collabora Office, promue par l’un des développeurs certifiés. J’ai découvert cette suite bureautique hier en effectuant une mise à jour de Libre Office sur le Mac.

Je l’ai testée rapidement sur iPhone et iPad, pas encore sous Android. C’est une très bonne suite bureautique, avec une interface en français, une très bonne intégration à Nextcloud, mais qui nécessite encore quelques développements !

L’application dispose de nombreuses fonctionnalités, telles que divers formatages, l’ajustement de l’espace entre les paragraphes, les tabulations, des notes de fin ou de bas de page, des espaces insécables, l’insertion de commentaires…

Différents formats peuvent être utilisés : les formats Open Document (.odt, .odp, .ods, .ots, .ott, .otp) et Microsoft Office (.docx, .pptx, .xlsx, .dotx, .xltx, .ppsx, .doc, .ppt, .xls, .dot, .xlt, .pps).

Le traitement de texte

Le tableur

Parmi les manques,

  • sur iPhone comme sur iPad, comme d’ailleurs Libre Office sur le Mac, la correction automatique de la saisie ne fonctionne pas…
  • le déplacement du curseur depuis le clavier n’est pas pris en compte ;
  • avec le tableur, lorsque je souhaite modifier une cellule, et que j’effectue un double-tap sur celle-ci, je me retrouve à l’autre bout du tableau ! une barre de défilement horizontale serait appréciable pour naviguer entre les colonnes ;
  • avec le traitement de texte, l’icône pour cloner le formatage n’est pas fonctionnelle sur l’iPad, et absente sur l’iPhone ;
  • sur l’iPad, lorsque Collabora est ouvert en mode Split-View en parallèle de Nebo, avec laquelle j’utilise le Pencil, je ne retrouve pas toujours l’emploi du clavier pour le document !
  • lorsqu’on ferme un fichier, les modifications sont automatiquement sauvegardées, sans que soit demandé si on souhaite les enregistrer ;
  • contrairement à Only Office (1), il n’est pas possible de verrouiller l’accès à l’application avec un mot de passe, et la déverrouiller par exemple avec TouchID.

Je n’irai pas jusqu’à dire, comme certains commentateurs sur l’App Store, que l’application est adaptée à la consultation des documents plutôt qu’à leur rédaction, mais il y a encore du travail de développement à réaliser !


Ecrit par Lise - Site

  1. voir l’article OnlyOffice pour iPadOS et iOS : une suite bureautique gratuite mais instable ! []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 311 507 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.