Des nouvelles de mon iPod Touch en novembre 2008

Voilà maintenant un peu plus d’un an que j’utilise mon iPod Touch. Il s’agit d’un modèle de première génération. Je l’ai jailbreaké et rejailbreaké régulièrement. Je m’y suis bien amusée ! Emotion garantie.


Il y a un mois, je suis revenue au firmware d’origine, car je n’arrivais pas à résoudre un problème de synchronisation de la messagerie entre le iTouch et le MacBook, sous MobileMe. Je m’attristais par ailleurs de voir ma batterie se décharger de plus en plus vite. Je pensais qu’elle commençait à donner des signes de fatigue. La restauration du firmware originel a résolu mes problèmes de synchronisation. Et, ô surprise, elle a résolu aussi mes problèmes de batterie. J’ai donc décidé de conserver mon iTouch non jailbreaké.

Finalement, je ne m’en portais pas plus mal. Je regrettais seulement l’usage de Open SSH (+ Boss Prefs : gestionnaire d’activation), qui permet d’établir une connexion facile entre le iTouch et le Mac ou le PC, et celui de Winterboard qui autorise la customisation de l’interface graphique du iTouch. J’ai tenté de remplacer Open SSH (disponible sous Cydia) par DiskAid, programme Mac OS dédié au iTouch non jailbreaké. Mais j’ai trouvé DiskAid moins commode que Open SSH, trop limité, et j’ai finalement renoncé à l’utiliser.


Hier soir, souvent femme varie, j’ai rejailbreaké mon iTouch. Pour voir, pour rien, pour le fun. Je me suis servie de Mac Pwnage Tool, afin de pouvoir redimensionner au passage la taille de la partition système du iTouch. Ainsi, je peux m’amuser derechef à télécharger mille et un programmes sous Cydia , sans me soucier de savoir si je dispose d’une marge de mémoire suffisante. J’imagine qu’à force de jouer à ce petit jeu-là, je ne tarderai pas à retrouver mes problèmes de batterie qui flanche…

Je n’ai rencontré dans ce dernier jailbreak aucune difficulté. J’ai même réussi le passage en mode DFU du premier coup. Je m’améliore. Et maintenant ?

Maintenant, rien de spécial. Je suis l’heureuse utilisatrice d’un iTouch équipé du firmware 2.2 jailbreaké. Je vais attendre l’arrivée du firmware suivant. On dit que celui-ci fournira enfin la possibilité de copier/coller et de changer le wallpaper de l’écran principal. J’attends chaque fois je ne sais quel changement décisif qui vienne me guérir du sentiment que le roi est nu !

Le iTouch est une belle machine que l’esthétique et l’ergonomie de son interface rendent éminemment désirable. Mais j’utilise infiniment moins le iTouch que je n’ai pu le faire du Palm, dans les années 2000-2007. Je bloque ici, entre autres, sur l’usage du clavier virtuel. Trop lent, trop fastidieux ! Et je déteste la stratégie de téléchargement byzantine à laquelle on doit se plier sur les différents readers pour iTouch. J’ai connu sous Palm une autre gestion des ebooks, moins cadenassée, plus useful. C’était mon coup de gueule : je l’ouvre !

Pour finir sur une note positive, voici quelques programmes récents que j’ai plaisir à recommander, tous disponibles sur l’App Store.

 

Le Monde.fr (gratuit)
Un bijou de lisibilité.

 

MobileFiles (gratuit)
Pour accéder de façon simplissime à son iDisk, sous MobileMe.

 

Cooliris (gratuit)
Pour rechercher et consulter des images sur le Web.

 

La Divina Commedia (gratuit)
En italien, parce qu’il faut revenir au texte même.

Nel mezzo del cammin di nostra vita
mi ritrovai per una selva oscura

 

Vingt mille lieues sous les mers (0,79 €)
Superbe fac-simile de l’édition Hetzel, avec les gravures de Neuville et Riou, l’affichage en mode paysage, et l’effet de page qui tourne.


Ecrit par Christine - Site