Du DXO One au parc André Citroën

Je me suis rendue dans un premier temps au salon de la photo Porte de Versailles. Une des raisons qui m’y a conduite était que je voulais voir à quoi ressemblait le DXO One, ce petit appareil réflex qui se connecte au port Lightning d’un iPhone.

Ce petit boîtier d’une centaine de grammes ne dispose pas de viseur, les paramètres se règlent via l’écran de l’iPhone : diaphragme, vitesse, sensibilité ISO… L’inconvénient que je trouve à cet appareil, outre le prix – 600 €, c’est-à-dire celui d’un appareil compact (!) – c’est qu’avant de prendre une photo, il faut connecter les deux appareils… on perd alors en spontanéité !

D’autre part, on ne dispose que d’un zoom numérique, puisqu’il n’y a pas d’optique sur le DXO One. Si la technologie en elle-même paraît intéressante, avec notamment l’utilisation des logiciels DXO (1), s’il est tentant de disposer d’un réflex tenant dans la paume de la main, et de pouvoir entre autres régler la profondeur de champ, je ne m’orienterai pas, du moins pour l’instant 😉 vers l’achat d’un tel appareil.

J’ai poursuivi mon après-midi par une balade au parc André Citroën, dans lequel je n’étais pas allée depuis quelques années.

Photos prises avec l’iPhone 6


Ecrit par Lise - Site

  1. Voir les articles
    * Corriger les aberrations des objectifs photos avec DXO Optics Pro (1)
    * DXO Optics Pro (2) []