Google, un danger ?

Je suis très réticente à utiliser les outils proposés par Google. En dehors de son moteur de recherche, je n’emploie ni gmail, ni Chrome, ni autre outil mis à notre disposition, gratuitement.

Pourquoi ? J’ai toujours été convaincue que la gratuité des services de Google n’était qu’un appât ! En effet, Google, grâce à son moteur de recherche parmi les plus performants du monde, et aux outils gratuits, fait l’essentiel de son chiffre d’affaires avec ses Adwords et Adsenses, qui n’ont de sens que grâce à l’utilisation massive de son moteur de recherche.

Google, encore davantage (ou tout autant ?) que d’autres acteurs du web, n’a que faire du respect de la vie privée des internautes. Certains d’entre vous me répondront peut-être que si je n’ai rien à cacher, ce n’est pas grave ! Moi, je fais partie de ceux qui considèrent que ma vie privée m’appartient et que j’en fais ce que je veux… Personne n’a besoin de savoir qu’à telle période, j’ai effectué des recherches sur tel sujet, que j’étais présente à tel endroit,…

Mon expérience de blog blacklisté cet été pendant près de 3 semaines par l’unique volonté de Google, alors que la faille de sécurité avait été corrigée dans les 24 heures, montre les effets qui pourraient être dévastateurs, d’un acteur sans scrupules, qui interdit, seul, l’accès à un site.

L’informaticien a publié un article, assez long, sur les pratiques de Google, intitulé « Google, l’arnaque planétaire ?« .

En substance, l’article relate tout d’abord les recommandations de l’Allemagne à ne pas utiliser le navigateur Chrome, celles de Mozilla à ne plus utiliser le moteur de recherche de Google, rappelle le souhait, exprimé en France, de prendre des dispositions pour respecter le droit à l’oubli. Il cite un récent ouvrage, Google spleen, la tentation de la désinformation, qui détaille notamment comment Google accroît de façon considérable ses revenus en profitant de notre utilisation quasi exclusive de son moteur de recherche. Le dossier de L’Informaticien rappelle ensuite quelques éléments sur la problématique posée par la numérisation des livres.

Si Bing, le moteur de recherche proposé par Microsoft, semble davantage respecter la privée, je pense, comme les auteurs de L’Internaute, qu’il s’agit d’une guerre entre deux grands acteurs, Microsoft surfant sur la volonté exprimée par un nombre croissant d’internautes sur le respect de leur vie privée.

En même temps, et de façon un peu contradictoire, les enquêtes menées auprès des internautes, que rappelle le dossier de L’Informaticien, témoignent que ceux-ci sont loin d’être conscients des dangers de la personnalisation des recherches. En effet, si je veux qu’un moteur de recherche « comprenne » ce que jexprime, il faut donc que je lui donne de plus en plus d’indices sur ce que je suis et ce que je désire !


Ecrit par Lise - Site

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais rendue publique ni utilisée.

*Si vous écrivez un commentaire ici pour la première fois, celui-ci ne sera publié qu'après validation par un administrateur du blog. Ne l'envoyez pas plusieurs fois !
*Bien sûr, tout commentaire injurieux, publicitaire ou spam sera supprimé.
*C'est à vous maintenant !

(obligatoire)
(obligatoire)

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 247 344 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.


  • Mentions légales
    Les différents éléments du Blog de Lise restent la propriété de leur(s) auteur(s) respectif(s).