Henry Darger, La fée électricité, les bords de Seine

Pour mon dernier jour de vacances (et oui toutes les bonnes choses ont une fin 🙂 ), je me suis rendue au musée d’art moderne de la ville de Paris pour voir l’exposition consacrée à Henry Darger. Cet artiste, complètement méconnu de son vivant, a raconté une histoire de 15 000 pages, accompagnée de dessins.

Celle-ci, complètement imaginaire, raconte la violence contre les enfants. Vers la fin de sa vie, Darger a réalisé des dessins beaucoup plus paisibles.

Il est vraiment dommage que les œuvres soient si mal exposées, notamment les premières. En effet, les projecteurs mal dirigés sur les dessins, protégés par des vitres, rendent ces derniers quasiment “invisibles” !

Je me suis ensuite dirigée vers la salle Raoul Dufy, consacrée à La fée électricité (1).

Au sortir du musée, j’ai traversé les jardins et l’esplanade du Trocadéro.

Pour terminer, j’ai longé les quais de Seine. Avant d’arriver aux Pont Alexandre III, un espace de verdure aménagé donne un petit air de campagne ! Des bénévoles proposent des massages d’une dizaine de minutes. Quoi de mieux avant de reprendre le chemin du travail demain matin !

Toutes les photos ont été prises avec l’iPhone 6, seulement corrigées des aberrations optiques avec DXO Optics Pro, et pour certaines d’entre elles, “retaillées”.


Ecrit par Lise - Site

  1. Voir aussi le livret consacré à La fée électricité []

2 commentaires pour “Henry Darger, La fée électricité, les bords de Seine

  1. J’aime particulièrement ta deuxième vue de la tour Eiffel, et les herbes hautes au bord de la route.
    Bonne rentrée, Lise.

    • Merci Christine…
      Moi j’aime bien les photos avec les nuages, notamment la 1ère avec la Tour Eiffel et la dernière en bord de Seine 😉
      Quant à la rentrée, cette première journée fut un peu dure 😉

Les commentaires sont clos.