J’ai installé une Ubuntu Remix sur un Eee PC 701

J’ai racheté à un ami un Asus EeePC 701, sorti en 2008.Tout petit (7 pouces ; 800×480), il rentre dans le sac à main. C’est parfait pour une machine d’appoint. Je m’en servirai pour transcrire des documents lorsque je vais travailler aux archives.

Initialement équipé d’une distribution Linux Xandros, le Eee PC 701 m’a paru peu convivial, limité dans les réglages, sans doute buggué. L’établissement de la connexion à Internet en WiFi a été à s’arracher les cheveux. La connexion a fini par s’établir à un moment X sans que je comprenne pourquoi maintenant et pas avant, et j’ai constaté qu’elle se perdait chaque fois que j’avais à redémarrer l’ordi ! Il y a quelques jours enfin, le bug majeur : sur invitation de l’ordi, qui me propose la mise à jour d’un programme, je clique sur le bouton « Mettre à jour », la mise à jour semble se dérouler correctement, et paf ! un message m’indique qu’une « erreur s’est produite », je clique sur OK, et repaf ! l’interface graphique du système a disparu, c’est le noir, à l’exception de la barre des tâches, qui demeure, inutile, au bas de l’écran…

Quoi faire ? Pas de partition de sauvegarde du système sur le disque dur. Pas de CD de restauration. Pas de lecteur de CD-ROM sur la machine, de toute façon. La consultation des forums m’indique je ne suis pas seule à éprouver de graves soucis avec l’OS nativement installé sur le Asus EeePC 701, et je déduis de ma lecture qu’au lieu de perdre mon temps à tenter de restaurer un OS buggué, je ferais mieux de remplacer la Linux Xandros par une Ubuntu Netbook Edition, dite Ubuntu Remix.

La lecture des forums, toujours elle, longue, touffue, qui dit tout et son contraire ! m’indique finalement que, dans mon cas, il faut installer le nouvel OS à partir d’une clé USB bootable, donc créer préalablement la dite clé bootable.

Hardi !

1. Je télécharge la distribution « ubuntu-10.04-netbook-i386.iso« , spécialement conçue pour les netbooks, recommandée pour les Asus Eee PC. Je télécharge aussi « unetbootin-windows-312.exe« , programme qui se chargera de rendre bootable la clé sur laquelle j’aurai installé le fichier « ubuntu-10.04-netbook-i386.iso ».

2. Je transfère le fichier « ubuntu-10.04-netbook-i386.iso » sur la clé. Celle-ci doit être formatée en fat 32. J’ai utilisé une carte de 4 Go. La distribution Ubuntu, après traitement par Unetbootin, occupe 940 Mo, et Unetbootin, si l’on souhaite utiliser Ubuntu en live, doit pouvoir créer sur la clé une partition sur laquelle les données de l’utilisateur seront sauvegardée, ou rendues « persistantes ».

3. Je décompresse le fichier « unetbootin-windows-312 » sur mon autre netbook, un Asus Eee PC 1005 HA équipé de Windows 7, plus récent que le Eee PC 701, plus abouti quant au système nativement installé. J’ai choisi de créer ma clé bootable sous Windows, parce qu’à la recherche de la méthode la plus simple, c’est sous Windows que je l’ai trouvée.


4. Je connecte à mon Asus Eee PC 1005 HA la clé USB sur laquelle j’ai transféré le fichier « ubuntu-10.04-netbook-i386.iso ».

J’ouvre Unetbootin, je coche l’option « Diskimage », je sélectionne le fichier « ubuntu-10.04-netbook-i386.iso » sur la clé (clic sur le bouton […], au bout à droite de la ligne « ISO »), je clique sur OK, et je laisse faire.

Patience, l’exécution du programme est assez longue.

Lorsque la fenêtre du programme disparaît, la clé est prête.

5. Je dois maintenant intervenir sur le Bios pour rendre possible le démarrage à partir de la clé bootable. Pour entrer dans le Bios, il faut d’abord se munir d’un trombone, puis, Eee PC éteint, enfoncer le trombone dans le trou du Reset, situé sous la machine, à gauche du disque, et tout en maintenant l’appui du trombone, allumer l’Eee PC et presser en même temps la touche F2. On relâche l’appui du trombone lorsque le Bios apparaît. La manoeuvre semble un peu acrobatique, mais on y arrive.


 


 

6. Je navigue dans le Bios jusqu’à l’onglet « Boot » ; là, je sélectionne l’option « Hard Disk Drives », puis l’option « 1st Drive :[USB]. Je clique ensuite sur la touche F10 pour quitter le Bios et éteindre le Eee PC.

7. Je branche maintenant la clé bootable et je rallume le Eee PC. Il boote sur la clé, le logo d’Ubuntu s’affiche, le programme d’installation démarre. On me demande, dans la fenêtre de dialogue, de choisir ma langue, puis d’opter pour une installation el live, ou en dur. Je choisis l’installation en dur, qui va effacer la distribution Linux Xandros nativement installée sur le disque du Eee PC et s’installer à sa place la distribution Ubuntu Remix. Je clique sur OK, et je laisse faire. L’installation de la Linux Remix prend environ une demi-heure. Elle se déroule sans problème.

8. Le Eee PC redémarre. Pas de panique, ce premier démarrage sous Linux Remix est lent, lent. Les suivants le seront moins. Mais ce n’est pas là le point fort de la nouvelle installation.

9. Je découvre l’interface graphique de la Linux Remix. Elle est de style… typiquement linuxien. Marron, bien sûr ! Je me dépêche de jeter sur ce marronnasse, maronâtre ? le manteau de Noé, un nuage de bleu-vert, tendance girly (dans mon esprit).


 

Le résultat n’est pas exactement celui que je l’attendais. Je verrai… plus tard… ce que je peux faire pour les icônes boutonneuses.

10. L’idée me vient d’aller voir dans Accessoires/Analyseur d’utilisation des disques quel volume de mémoire occupe l’Ubuntu Remix : 78% ! J’en déduis qu’il faut supprimer l’inutile. Je vais pour cela dans Système/Logithèque Ubuntu/Logiciels installés.

 

 

J’y trouve, comme attendu, la liste de tous les logiciels installés. Je supprime d’abord les jeux, puis tout ce qui d’évidence ne me servira pas. Je conserve par principe tous les programmes associés aux fonctions Outils système et Système. Ainsi faisant, voici le volume drastiquement réduit que j’obtiens dans Accessoires/Analyseur des disques :


 

Conclusion :

Ainsi équipé, le Asus Eee PC tourne à l’aise. Je n’ai rien supprimé qui m’ait manqué par la suite. Au pire, je pourrai recharger les programmes un à un depuis Système/Logithèque Ubuntu/Obtenir des logiciels libres.

Dès l’instant que j’ai remplacé la distribution Linux Xandros par la Ubuntu Remix sur le Asus Eee PC 701, j’ai pu établir la connexion WiFi avec la Livebox immédiatement, sans aucun problème, et la dite connexion ne se perd plus lorsque je redémarre la machine. Ecco, bobolino ! Je suis contente.


Ecrit par Christine - Site

5 commentaires

Ecrire un commentaire»
  1. Chris

    Bonjour,
    Vous devriez être contente de votre petit 701, c’est vraiment une bonne petite machine et performante 😉
    Par contre, vous vous êtes vraiment compliqué l’existence pour la ré-installation du système.

    Sous le Linux d’origine (Xandros), un appuie sur F9 au redémarrage remet la machine en configuration d’usine avec un Os propre en moins de 5 minutes. En cas de F9 inopérant, par exemple pour le cas ou le propriétaire précédant aurait bidouillé le Xandros initial, il suffit de prendre le CD Rom vendu avec la machine, plus une petite clé usb de 2Go et hop, en moins de 10 minutes on a ré-installé tout comme à l’origine (l’explication est très simple et tiens sur deux pages la notice papier de l’Eee). Il ne faut pas perdre de vu que le démarrage sous Xandros est le plus rapide parmi quasiment toute les distributions Linux disponible.

    Pour ce qui est du Wifi sous Xandros, c’est un des plus stables parmi toute les distributions Linux tournant sur le 701. Le seul petit hic, c’est qu’à la première connexion, il faut bien penser à déconnecter la carte réseau (connexion filaire) car c’est elle qui a la priorité et qui garde la main tant qu’elle ne trouve pas le réseau. Quant on sait cela, en moins d’une minute et 3 ou 4 clics on a une connexion wifi opérationnelle.

    Enfin pour installer n’importe quel nouvel Os depuis une clé usb, à partir du moment où la clé est déjà parée pour booter et insérée dans le port usb, au démarrage de l’Eee 701 il suffit d’appuyer sur la touche Echap, de là on accède directement à un petit menu qui propose de démarrer sur l’un ou l’autre des supports disponibles (le SSD, la clé usb ou le lecteur de carte SD si une distribution linux bootable est dessus).

    Pour l’occupation du petit disque dur SSD de 4Go, il est vrai que Ubuntu est gourmand. Si vous avez besoin de place, je vous recommande plutôt « Toutou Linux » ou « Slitaz », qui une fois installés n’occupent même pas 200 Mo, soit seulement 5% de votre capacité SSD.

    Bon usage de votre petit bijou, pour tous renseignements ou toute aide, vous avez l’excellent forum Blogeee.net ;

  2. Bonjour,

    Voici quelques petites précisions, que je n’ai pas fournies dans l’article :

    1. Malgré x tentatives, l’appui sur F9 au redémarrage n’a pas fonctionné.

    2. Je n’avais pas de CD-ROM de démarrage, car le précédent propriétaire l’avait perdu.

    3. Bizarrement, lorsque j’ai inséré ma clé bootable, la touche Echapp n’a pas marché pour démarrer sur l’un ou l’autre des supports.

    4. Lorsque j’ai constaté les problèmes signalés ci-dessus en 1, 2, 3, j’ai trouvé en effet que la vie était un peu compliquée. Ensuite, j’ai pris la suite d’opérations que je décris, comme une sorte de jeu intéressant 🙂

  3. Nicolas

    J’ai testé UNR sur un netbook Hercules e-café 900 ; interface intéressante, mais elle ralentissait tellement l’ordi que cela devenait ingérable. Je n’ai pas compris pourquoi. Je suis maintenant sous Xubuntu. Très bonne distrib et peut être moins volumineuse qu’UNR.

  4. Pour info, Ubuntu (version standard) tourne très bien sur les eee pc…
    Et l’on dispose d’un vrai bureau…..

  5. Merci de l’info. Je vais essayer alors.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais rendue publique ni utilisée.

*Si vous écrivez un commentaire ici pour la première fois, celui-ci ne sera publié qu'après validation par un administrateur du blog. Ne l'envoyez pas plusieurs fois !
*Bien sûr, tout commentaire injurieux, publicitaire ou spam sera supprimé.
*C'est à vous maintenant !

(obligatoire)
(obligatoire)

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 251 396 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.


  • Mentions légales
    Les différents éléments du Blog de Lise restent la propriété de leur(s) auteur(s) respectif(s).