J’ai remplacé la Ubuntu Lucid par une Slax, puis par une gOS, sur mon Asus Eee PC 701

Au pays des distributions Linux, je poursuis sur le Asus Eee PC 701 mes aventures picaresques. Je racontais, au chapitre précédent, comment j’avais installé une Ubuntu Lucid à la place d’une Ubuntu Remix, elle-même à la place de la Xandros nativement installée sur le Eee PC. Je me suis vite lassée de l’Ubuntu Lucid : trop lourde, au point que le Eee PC étouffait ; mal adaptée à l’écran du netbook, avec des boutons impossibles à atteindre hors champ ; trop marron, trop gros trait à mon goût, comme toutes les Ubuntu.

 

NB : De l’usage commode de l’application Universal-USB-Installer
Je me suis servie de Universal-USB-Installer (Windows) pour tester commodément d’autres distributions. Universal-USB-Installer affiche une longue liste de distributions Linux. Il se charge de télécharger sur votre clé USB la distribution de votre choix, il formate la clé, il installe la distrib sur la clé, il rend la clé bootable, et la nave va. Il installe de la même façon toute autre distribution, déjà téléchargée sur votre ordi, qui ne figurerait pas sur sa liste.

J’ai testé de la sorte, entre autres distrib plus ou moins légères : Toutou Linux : trop moche ! Easy Peasy : l’installation échoue ; Puppy : problèmes à l’installation ; Knoppix : trop lourde ; etc.

 

1. Episode Slax

 

Lorsque j’ai testé la Slax, une distrib dérivée de la Slackware, j’ai cru que j’avais trouvé mon bonheur. Enfin, une belle interface graphique, sobre (on peut désactiver l’illustration, visible sur le bureau ci-dessus), élégante ! Un système souple, fluide, agréable. Aucun bouton hors champ. Ma machine était légère, légère, puisque la Slax ne s’installe pas, mais fonctionne exclusivement en live, avec sur le support mémoire une partition dédiée à la persistance. La dotation logicielle est courte. On installe ensuite les modules de son choix, automatiquement à partir d’Internet si l’on dispose sur la machine d’une connexion Ethernet, ou a la mano sur la clé USB dans le répertoire /modules, afin qu’ils soient chargés au prochain démarrage. Le bonheur !

Mais impossible d’obtenir la connexion WiFi. La Slax ne « voit » pas le chipset Atheros installé sur le Eee PC. J’ai cherché des solutions sur le Net, testé, entre autres, l’ajout du module MadWiFi, dans différents niveaux de version d’icelui : en vain. La lecture des forums m’indique que je ne suis pas seule dans cette galère.

 

2. Episode gOS

 

Je teste actuellement la gOS, une Ubuntu Hardy, revue et corrigée par Google. La gOs s’installe très facilement : elle crée automatiquement les partitions nécessaires. Elle est dotée d’une interface agréable, un peu moins élégante que celle de la Slax, mais suffisamment clean tout de même, si l’on désactive les encombrants gadgets Google (le vase de fleurs en plein écran est d’un kitsch !). Plus volumineuse que la Slax, la gOS tourne bien, malgré tout, sur le Eee PC ; la machine suit, sans marquer d’essoufflement. Tous les boutons sont accessibles sans problème. La dotation logicielle est riche, bien pensée.

Mais la SD Card, lorsqu’on l’insère dans son logement, n’est pas lue, en raison, dit le malin génie, d’une « Option de montage incorrecte lors du montage du volume ». – Je n’y suis pour rien !

Et là non plus, le chipset Atheros n’est pas reconnu. Donc impossible d’obtenir cette !?*%&¶*§£ de connexion WiFi.
Finalement, je me contente de la connexion Ethernet. Mon Asus Eee PC 701 a un fil à la patte. Bizarre, pour une machine ultra-portable… Mais au moins, c’est simple : on branche le câble dans la prise rouge de la Livebox, et on se trouve aussitôt connecté à Internet.

 

Via le Gestionnaire de paquets Synaptic, j’ai supprimé une fois pour toutes les Gadgets Google. J’ai conservé en revanche la Google TaskBar, qui donne directement accès à toutes les applis utiles ou agréables online : Firefox, Gmail, Google Calendar, Google Documents, Google Maps, Google Reader, Blogger, YouTube, Skype, Writer, Spreadsheets, Presentations

Je suis contente, pour le moment, de mon installation. J’ai cessé de tester d’autres distributions de Linux. Il me semble que celle-ci va bien. Mais l’envie de repartir à la recherche de la distib Linux idéale pour mon Asus Eee PC 701 peut me reprendre, un jour ou l’autre… A suivre donc.


Ecrit par Christine - Site

2 commentaires pour “J’ai remplacé la Ubuntu Lucid par une Slax, puis par une gOS, sur mon Asus Eee PC 701

  1. Merci pour ce tuyau ! Qui me redonne de l’espoir après des moisde pérégrinations ( peut-être plus de 6 ) !
    J’ai tenté d’installer… pfff! … je ne sais plus combien de distributions, je dirais au moins 40.
    – certaines s’installent correctement et sans grande difficulté ( par exemple: Eeebuntu ) mais sont décevantes ou rencontrent très vite des problèmes ( de carte graphique, de sources obsolètes impossibles à remplacer, etc. ).
    – d’autres ont été installables et ne le sont plus ( Linux Mint 13 xcfe par exemple), allez savoir pourquoi ?!!! Et qui de toute façon ne donnaient pas les résultats souhaités et vantés.
    – d’autres encore sont tellement hermétiques du point de vue installation ( anglais exotique trop orienté techno, lignes de commandes barbares, interventions au clavier réservées à des devins,… ), ou bien encore carrément foireuses ( la Fuduntu – Fedora – très belle en live, dont le menu d’installation est quasi planqué dans un coin et qui démarre tellement lentement qu’il finit par se figer ).
    – Enfin il en existe qui ne se lancent carrément pas ! Et là il y a des mystères ! Bhodi Linux par exemple : moulinage infini ! on reste là à attendre devant une jolie feuille à regarder tourner la roue de progression !Très proustien, un peu comme du temps où, comme d’autres qui ne l’avoueraient pas, on se plaisait à contempler dans un Windows antédiluvien la progression d’une défragmentation, petit carré par petit carré, plus radicale qu’un calmant ou … qu’un somnifère ! 🙂
    Sans compter tout les tutos qu’on avale, où des gens crient « Hourra!  » alors qu’on reste là comme un imbécile avec ses échecs restés inexpliqués ( ou face à des gens « initiés »… qui ne veulent surtout pas vous répondre 🙂 ).
    Ah ! il y a de quoi en faire un vrai roman d’aventures !
    Mon gOS se télécharge. Encore 18 mn ! Ensuite je verrai peut-être Dieu ! Ou à défaut son épouse, la Grande Clémence !

Les commentaires sont clos.