Jailbreak du iPod Touch 1.1.2 et installation des applis iPhone

« Si je décidais demain de jailbreaker la belle machine… ? Sait-on jamais de quoi demain sera fait ? » disais-je dans un article dédié ici au iPod Touch, dont j’ai fait l’acquisition récente.

 

Jailbreaker, c’est « désincarcérer », autrement dit délivrer, déverrouiller. Eh bien, je l’ai fait. J’ai testé le jailbreaking du iPod Touch. Pourquoi ça ? Pour le sport bien sûr, et, plus sérieusement, parce que, tout comme le iPhone, le iPod Touch est, dans son état initial, une machine étroitement bridée.

 

Dépourvu des fonctions Téléphone et Messagerie, le iPod Touch permet la consultation du Calendrier et des Contacts, la lecture audio/vidéo, la navigation Internet, l’achat et le téléchargement en Wi-Fi des produits vendus sur le iTunes Store, et rien d’autre. On récupère les données Calendrier et Contacts, les signets de Safari, les fichiers audio/vidéo enregistrés sur l’ordinateur, via iTunes seulement. On ne peut pas éditer le Calendrier directement sur la machine. On ne peut rien télécharger sous Safari. On ne peut pas non plus installer des applications tierces. On ne dispose enfin d’aucun accès à l’arborescence du système.

 

Avant de me lancer dans l’aventure du jailbreak, j’ai cherché et comparé des tutoriaux sur le Net. Comme il s’agissait pour moi de débloquer à partir de Mac OS un iPod Touch 1.1.2, j’ai choisi de suivre le tutorial proposé sur le Blog iTouch. La méthode de déblocage s’y trouve exposée de façon claire et relativement simple. J’ai dû cependant m’y reprendre à trois fois. Certains détails méritent d’être précisés :

 

  • Le processus entraîne à chaque étape un redémarrage de la machine. Il faut chaque fois, avant de continuer, aller sur le iPod dans Réglages et sélectionner dans « Général » l’option « Verrouillage auto. Jamais ».
  • On procède, pour commencer au downgrad (obligatoire) du iPod Touch. On dispose pour cela du fichier Pod1,1_1.1.1_3A110a_Restore.ipsw.zip, téléchargeable sur le Blog iTouch. Il ne faut pas dézipper ce fichier, mais, au moment du choix de restauration, le sélectionner tel quel.
  • Au cours de la deuxième étape (installation du programme Install.app, en Wi-Fi, directement depuis le iPod Touch), je me suis un peu perdue dans les consignes relatives à l’installation de Sources/Community Sources et Tweaks/OktoPrep : « Dans Installer, localisez la rubrique Sources, puis installez Community Sources. Retournez ensuite sur Installer, rubrique Tweaks, puis installez l’application OktoPrep ». A ce stade du processus, on ne trouve pas Community Sources à la rubrique Community Sources, mais d’autres packages sur lesquels on ne sait rien ! Laissez tomber. Vous téléchargerez le package Community Sources plus tard, après avoir terminé les opérations de déblocage. Allez directement à la rubrique Catégories/All Packages et téléchargez/installez OktoPrep seulement. C’est suffisant pour le jailbreak. Pour installer OktoPrep, sélectionnez la ligne OktoPrep, attendez que la page OktoPrep s’ouvre, cliquez en haut à droite de la page sur « Install », puis confirmez « Install » en bas de la page. L’avancement de l’installation sur la barre de progression confirme la réussite de l’opération.

NB : J’ai pu constater au cours de l’ensemble de ces opérations que le Wi-Fi installé sur le iPod Touch est plus puissant et d’une bien meilleure portée que celui des Palm, puisqu’il capte sur trois étages, partout, le rayonnement d’une Lifebox installée au rez-de-chaussée d’une grande maison…

  • Après le downgrad (obligatoire) du iPod Touch en 1.1.1 (première étape), suivi, puis l’installation du programme Install.app (deuxième étape), via Safari sur le iPod Touch connecté à Internet en Wi-Fi, on procède à la mise à jour du iPod Touch en 1.1.2 (troisième étape) via iTunes, sur le Mac. Il faut se garder, à ce moment-là, de cliquer dans iTunes sur l’option « Restaurer à partir de la sauvegarde précédente », faute de quoi on perd tout le bénéfice des étapes 1 et 2.
  • Avant de procéder au jailbreak du iPod Touch remis à jour en 1.1.2 (quatrième étape), il faut impérativement désactiver le iPod sous iTunes et fermer iTunes, faute de quoi non seulement le jailbreak ne pourra pas s’opérer, mais iTunes imposera la réinitialisation du iPod, de telle sorte qu’on perdra le bénéfice de toutes les opérations précédentes !

 

J’ai dû, comme je le disais plus haut, m’y reprendre à trois fois avant de réussir le jailbreak de mon iPod Touch 1.1.2. Je disposais enfin, sur mon Springboard (écran principal), du sésame tant désiré : le programme Install !

 

 

Munie du dit sésame, j’ai pu accéder aux divers repositories qui fournissent des programmes tiers. J’ai installé ainsi, directement à partir du iPod Touch connecté en Wi-Fi, Community Sources (désormais accessible), Notes, Screenshot, SSH, Preview, Term-v100, Launcher, etc… Les programmes abondent, toujours fun, plus ou moins utiles 🙂 Le programme Install permet de les désinstaller simplement : il suffit de les repérer dans la liste, de les sélectionner et de cliquer sur « Uninstall ».

 

Il me manquait encore les applications essentielles, celles dont dispose le iPhone et qui sont compatibles iPod Touch. Ces applications ne sont évidemment pas fournies par le programme Install. Il faut les télécharger quelque part sur Internet et trouver la méthode qui permette de les installer. J’ai trouvé un bon tutorial sur le blog Zephir’s World. Je l’ai exploité sans rencontrer aucun des éventuels problèmes signalés.

 

Je résume ici ma démarche :

 

  • Après avoir connecté le iPod Touch au Mac (connexion active, vérifiable sous iTunes) et activé sur le iPod le programme SSH (préalablement téléchargé et installé via Install), j’ai créé sous Transmit, sur le Mac, une connexion en SFTP, login : root, password : alpine, (si nécessaire) adresse : IP du iPod, et j’ai pu transférer les applis iPhone sur le iPod Touch, d’une fenêtre à l’autre, le plus simplement du monde.
  • J’ai installé les quatre applis, MobileMail, Mobile Notes, Maps et Weather, dans le dossier /Applications du iPod Touch. Ensuite, toujours sous Transmit, « Pomme + i » sur chacun des programmes pour accéder aux propriétés de ces derniers, remplacement du « 755 » par « 775 », et clic sur « Appliquer à la hiérarchie ». Après redémarrage du iPod, les nouveaux programmes apparaissent sur une nouvelle page du Springboard, accessible latéralement. Formerly dénommés MobileMail, MobileNotes, Maps, Weather, ces quatre programmes s’intitulent désormais TextEdit, Courrier, Plans, Météo.
  • J’ai découvert ensuite qu’à la différence des trois autres, l’application Courrier ne fonctionnait pas très bien sur mon iPod Touch. Deux fois sur trois, elle s’ouvrait et se refermait instantanément. J’avais installé la version 1.1.1 des applis iPhone. Je me suis procuré la version 1.1.2 des dites applis, je les ai installées directement par dessus les précédentes, et j’ai pu ainsi régler mon problème : l’appli Courrier fonctionne désormais parfaitement.

 

 

Les captures d’écran qui servent à illustrer cet article, ont été réalisées à l’aide du programme Screenshot, téléchargé et installé sur le iPod Touch via Install.app. Il existe deux façons de récupérer les screenshots :

 

  • Directement sous l’appli Screenshot sur le iPod, on clique sur View, puis sur Mail. Une fenêtre de messagerie s’ouvre : on entre sa propre adresse email et l’on clique sur Send. Il ne reste plus ensuite qu’à réceptionner les images sur l’ordinateur.
  • Sous Transmit, sur le Mac, on profite de la connexion SFTP pour copier les fichiers image à partir du dossier /var/tmp du iPod Touch. En cas de iPod encombré, on peut aussi, sous /var/tmp, faire un peu de ménage.

 

Quelque chose me retenait initialement de tenter le jailbreak… Je l’ai tenté et réussi. Je ne le regrette pas. L’intérêt de mon iPod Touch s’en trouve décuplé.

 

Le jailbreak comporte-t-il des risques ? Concernant le hardware, je n’en sais rien. Concernant le firmware, j’ai pu constater, à la suite de trois essais, qu’il est toujours possible de revenir, par effet de restauration sous iTunes, au firmware original. Après le jailbreak, mon iPod Touch est normalement reconnu par iTunes et supporte la synchronisation avec iCal, Carnet d’adresses, Safari (signets enregistrés sur le Mac) ainsi que l’installation des fichiers audios et vidéos achetés sur le iTunes Store. Bien sûr, il faudra réitérer le jailbreak, après chacune des futures mises à jour du iPod Touch. Last but not least… C’est le jeu 🙂

 


Ecrit par Christine - Site

5 commentaires pour “Jailbreak du iPod Touch 1.1.2 et installation des applis iPhone

  1. J’ai aussi installer 3 sur mon touch. J’ai instalé toutes les sources. Mais je n’arrive pas à trouver les applications textedit et note. Peut tu m’aider s’il te plais? Jb

  2. TextEdit et Note, c’est le nom français des applis MobileMail et MobileNote du iPhone.
    Voir à ce propos ce que j’indique dans l’article ci-dessus :
    « … les applications essentielles, celles dont dispose le iPhone et qui sont compatibles iPod Touch. Ces applications ne sont évidemment pas fournies par le programme Install. Il faut les télécharger quelque part sur Internet et trouver la méthode qui permette de les installer. J’ai trouvé un bon tutorial sur le blog Zephir’s World… »
    Voir également le forum :
    https://www.iphonefr.com/index.php

  3. Bonjour!!
    En fait, je viens d’installer les applications iphone sur mon itouch, mais mon firmware est en 1.1.2 et les applications en 1.1.1. donc forcément, l’application courrier bug!!j’aurais voulu savoir ou est-ce que vous aviez trouvé les Iphone apps en 1.1.2 ?

    Cordialement!

    A.

Les commentaires sont clos.