Jonathan Nott à la salle Pleyel

Depuis la rénovation de la Salle Pleyel, je n’avais assisté à aucune représentation dans ce lieu. Je suis allée écouter hier soir Un sourire d’Olivier Messiaen et la 9ème symphonie de Gustav Mahler.

J’ai été un peu surprise par la salle. (1) Les fauteuils d’orchestre sont situés à un niveau inférieur à celui de l’estrade sur laquelle se tiennent les artistes. Comme j’étais au 3ème rang, je ne voyais pas l’orchestre dans sa totalité. En revanche, on est tellement près qu’on perçoit très bien le son des instruments, et même celui de la respiration du chef d’orchestre 😉 On saisit également les expressions des visages des musiciens et du chef lui-même !

J’essaierai, la prochaine fois, de tester les places derrière la scène, qui elles sont situées sur des gradins !

Quant au concert lui-même, j’en suis revenue emballée. Je suis moins familière d’Olivier Messiaen que de Gustav Mahler, mais la direction de ces deux oeuvres par Jonathan Nott était superbe. J’ai particulièrement apprécié la 9ème symphonie de Mahler, les deux mouvements rapides encadrés par deux mouvements lents.


Ecrit par Lise - Site

  1. et aussi par le prix des sandwiches proposés dans l’espace réservé à cet effet : 6,50 € ! bon mais vraiment cher ! []