Nextcloud peut remplacer iCloud !

Il y a déjà quelques années que nous utilisons notre nuage personnel pour synchroniser principalement nos contacts et nos agendas, sans passer par un tiers, d’abord Owncloud, puis ensuite Nextcloud.

Avec l’acquisition de l’iPad Air, avec lequel je peux travailler plus confortablement qu’avec l’iPhone 🙂 je revois un peu mon organisation.

Un des gros manques de l’iPad Air, qui ne dispose pas, comme l’iPad Pro, d’un port USB-C, est l’impossibilité de se connecter à un disque dur externe pour échanger des données entre la tablette et un ordinateur. Alors jusqu’ici, je m’envoyais des fichiers depuis/vers le Mac vers/depuis l’iPad, via Airdrop. Certains fichiers dont je veux disposer en mobilité sont donc dupliqués, et cela m’oblige à effectuer les transferts de fichiers au fur et à mesure de mes besoins.

Transfert des fichiers vers le nuage

J’ai donc opté pour une utilisation plus conséquente de Nextcloud. Sur l’ordinateur, avec un glisser/déplacer, j’ai transféré une partie de mes documents vers notre nuage. J’y accède directement depuis la tablette.

Mais il y a une grosse différence entre le Mac et l’iPad. Sur l’ordinateur, les fichiers sont stockés sur le disque dur, et se synchronisent à la volée avec le serveur. Ils sont donc toujours disponibles, que l’on dispose ou non d’une connexion Internet.

Sur l’iPad,il est nécessaire d’être connecté pour accéder aux fichiers, ils ne sont pas tous téléchargés vers l’iPad, ce qui est assez logique, en raison de l’espace disponible !

Transfert automatique des photos

Concernant les photos, c’est mon frère, qui gérant nos serveurs, m’a indiqué récemment qu’on pouvait configurer le client Nextcloud sur l’appareil mobile, de façon que le contenu de certains répertoires soit copié automatiquement vers le nuage sans qu’on n’ait à s’en occuper, en particulier dès qu’on dispose d’une connexion WiFi. Les photos sont alors copiées vers le serveur, mais toujours présentes en local dans l’app Photos.

Il faut configurer l’application Nextcloud sur l’appareil mobile. Et cerise sur le gâteau, on peut choisir la façon dont sont nommées les photos, ce qui n’est pas possible par défaut avec iPadOS ou iOS, et choisir de créer des répertoires par année et par mois (le classement des photos par mois n’est visible que dans les gestionnaires de fichiers tels Fichiers, Nextcloud, PDF Expert ou Documents, pas dans l’app Photos). En optant pour le renommage des photos sous la forme AAMM_0001, je m’évite ainsi, avant de les mettre en ligne sur le serveur FTP, de les renommer manuellement une à une !)

Depuis l’application Nextcloud, on voit le nombre de photos (ou fichiers) en cours de synchronisation. Et comme avec n’importe quelle application, un glisser vers le bas active la synchronisation.

Sur l’iPad (ou l’iPhone), on accède alors aux photos prises avec l’autre appareil mobile, aussi bien depuis l’application Nextcloud que depuis un gestionnaire de fichiers. Sur l’iPad, je peux donc traiter les photos ou les captures d’écran réalisées avec l’iPhone sans avoir besoin de les transférer manuellement.

Depuis PDF Expert ou Documents, je peux activer la synchronisation d’un répertoire (en réalité, la copie de ce celui-ci sur l’iPad), de façon à disposer des fichiers hors connexion. Même si on met fin à la synchronisation de ce dossier, on a le choix de conserver ce dernier en local ou pas. Celui-ci, copié en local, pourra être effacé sans conséquence sur les données stockées dans le nuage.

Les photos sont automatiquement synchronisées sur le Mac. Sont présentes sur l’ordinateur les photos et captures d’écran réalisées avec l’iPad et l’iPhone. De façon identique, les photos placées dans le répertoire Nextcloud depuis l’ordinateur sont accessibles sur l’iPad. Si on ne souhaite pas que cette synchronisation s’effectue, il faut alors décocher, sur l’ordinateur, dans l’application Nextcloud, le dossier concerné (dernière image).

Ce qui est dommage, c’est que sur le Mac, le choix du répertoire sur Nextcloud pour enregistrer les captures d’écran n’est pas pris en compte (mise à jour du 01/07/2020 : après redémarrage du Mac, les captures d’écran sont bien automatiquement enregistrées dans le nuage) ; et je ne peux pas les renommer de façon identique à ce qu’il est possible de faire sur les appareils mobiles (du type AAMM_0001).

Il est à noter que la suppression d’une photo dans le répertoire de Nextcloud ne l’efface pas de la galerie photo sur l’appareil mobile.

Avec Pages et Numbers

J’ai testé avec quelques applications, dont Pages et Numbers, si je pouvais travailler directement sur des fichiers stockés dans le nuage.

L’enregistrement des modifications réalisées sur une plateforme semble s’effectuer correctement ; j’ai fait un essai sur un tableau réalisé sur le Mac, et modifié sur l’iPad puis sur l’iPhone.

Que ce soit en local ou sur un répertoire distant, lorsqu’on ouvre un fichier au format Microsoft Office, une copie au format Pages ou Numbers est réalisée (il est à noter la place occupée par les fichiers de ce format par rapport à ceux de MS, environ 60 a 70 fois plus !) On peut éditer avec Pages et Numbers, et heureusement, les fichiers MS Office, on peut également les exporter depuis ces applications au format MS Office, mais on ne peut pas enregistrer à ce format avec ces deux applications.

Ce qui est plutôt pratique. c’est qu’accédant aux fichiers depuis n’importe quelle plateforme, je peux commencer une tâche sur l’une, et en fonction de la facilité à la réaliser sous telle ou telle, la poursuivre sur une autre.

Pour rédiger cet article, je me suis servie de Nebo Pro sur l’iPad, car j’écris plus rapidement au stylet, j’ai déplacé les captures d’écran avec PDF Expert (mais j’aurais pu utiliser Documents) dans les dossiers idoines sur l’iPad, je les ai converties sur le MacBook Pro, car il est plus aisé de passer d’une app à une autre, puis je les ai transférées sur le serveur FTP avec Documents sur l’iPad.

J’ai copié le texte rédigé sur l’iPad de Nebo vers Safari, puis ai finalisé la mise en page sur la tablette.


Ecrit par Lise - Site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 290 926 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.