ownCloud : la synchronisation de ses données sur son serveur personnel (7)

Cela fait maintenant quelques semaines que j’utilise ownCloud pour synchroniser mes données, en lieu et place d’iCloud, le nuage d’Apple.

Les avantages

Parmi les avantages, le premier est bien sûr que les données sont synchronisées sur un serveur personnel, et ne “traînent” plus chez différents hébergeurs…

La synchronisation entre ordinateurs est quasi immédiate, puisque les fichiers sont stockés dans un répertoire sur lequel “pointe” chaque ordinateur. En clair, les fichiers sont modifiés directement sur le serveur.

Certaines applications, comme le calendrier, se synchronisent automatiquement avec celles installées sur l’iPhone/iPad, sans intervention.

Ce qui est très pratique aussi, c’est l’accès direct aux fichiers sur le serveur via un navigateur. Depuis n’importe quel ordinateur connecté à Internet, il est possible d’accéder à ses fichiers, de les modifier et de les téléverser vers le serveur.

Les inconvénients

En revanche, la plupart des applications sur iPhone ne se synchronisent pas automatiquement.

  • iThoughts (1), outil de mind mapping, se synchronise dès le lancement de l’application sur l’iPhone ;
  • NoteBooks (2) nécessite une synchronisation manuelle ;
  • pour que les contacts soient synchronisés, il faut lancer l’application Contacts sur le Mac comme sur l’iPhone ; mais la synchronisation est loin d’être parfaite, les applications Apple, autant sur iPhone que sur Mac OS, étant conçues avant tout pour être synchronisées via iCloud !

Comme le serveur est installé chez moi, depuis mes appareils, j’y accède via une adresse du type https://192.168.1.x. Quand je suis à l’extérieur, je dois modifier la configuration pour qu’elle soit du type https://owncloud.monserveur.fr. Sous Linux, il existe une ligne de commande pour éviter de modifier la configuration en fonction de sa localisation. Je ne me suis pas encore penchée sur la question pour m’éviter cette manip avec mon MacBook Air ou mon iPhone.

Je suis néanmoins satisfaite de cette installation, j’accède à mes données quand j’en ai besoin, et de manière sécurisée !

Les autres articles consacrés à ownCloud


Ecrit par Lise - Site

  1. Voir l’article ownCloud : synchroniser ses fichiers en temps réel via son nuage personnel []
  2. Voir l’article ownCloud : synchroniser ses notes via son nuage personnel avec Notebooks []

10 commentaires pour “ownCloud : la synchronisation de ses données sur son serveur personnel (7)

  1. Ça fait un bout de temps que j’essaye de trouver une bonne alternative à iCloud par ma blonde… J’aimerais bien la convaincre de se libérer des produits Apple alors je vais lui présenter votre post avec cette liste d’avantages et d’inconvénients! Merci bcp.

  2. Bien longtemps que je n’ai pas laissé un p’tit commentaire sur ce blog que je suis pourtant fidèlement 🙂
    Merci pour ce retour d’expérience !

    Une ‘tite coquille : Ce ne serait pas https://monserveur.fr/owncloud/ plutôt que https://owncloud/monserveur.fr ? ou éventuellement https://owncloud.monserveur.fr

    Sinon je ne sais pas si tu connais (oui je tutoies, soyons fous) : Cozy Cloud. Je n’en dirai pas encore du bien, je commence juste à expérimenter, mais j’apprécie l’initiative.
    Pas encore de synchro fichier, contrairement à ownCloud. Le projet me paraît moins avancé.
    Un support CardDav et CalDav pour les contacts et agenda, et le reste via l’interface web.

    J’ai aussi un ownCloud installé, que j’utilise pour les fichiers mais pas encore pour les contacts/agenda. Je dois avouer que ton retour d’expérience ne m’y encourage pas trop 😉 Je suis motivé par l’idée de reprendre possession de mes données, mais je ne souhaite pas pour autant faire de compromis sur les fonctionnalités qu’offrent iCloud, google ‘n co. A suivre… Ces projets de cloud privés progressent vite !

    • Merci pour la coquille, je corrige 😉
      Pour ma part, même si la synchro n’est pas aussi automatisée qu’avec iCloud et autres nuages propriétaires, je suis très satisfaite de cette solution. Malgré les inconvénients que je mentionne, j’accède à mes données sur tous mes appareils… C’est l’essentiel 😉

    • L’accès à l’agenda est tout à fait opérationnel. Seuls les contacts posent quelques petits soucis.
      Quant à l’adresse du serveur, c’est parce que ce dernier est installé chez moi, que je dois utiliser deux adresses. S’il l’était chez l’un des autres utilisateurs d’ownCloud, je n’aurais pas ce problème 😉
      Et si je prenais le temps de modifier la configuration de Mac OS en m’inspirant de ce qu’il est possible de faire sous Linux, la question serait réglée 😉

      • Si tu trouves la combine pour Mac, ça m’intéresse.
        ça ne règlera pas le soucis sous iOS mais c’est déjà ça 😉
        Pour Linux c’est quoi l’astuce ? (oui, je pourrai aussi demander à google, pardon d’abuser…)

  3. Sous Linux, c’est quelque chose du genre :
    /etc/hosts
    127.0.0.1 localhost
    192.168.x.x (=adresse locale du serveur owncloud) owncloud.monserveur.fr

    Ce fichier ne peut être modifié que sous root.
    Une fois loggé en root, on peut essayer :
    nano /etc/hosts
    (nano est un éditeur de texte mais pas sûr qu’il soit installé sous Mac OS).
    Enregistrer les modifs avec ctrl + o, quitter avec ctrl + x

    Si tu sais faire ça sous Mac, ça m’intéresse 😉

    • Oui j’avais bien pensé au hosts, mais ça oblige à le modifier (ou switcher entre 2 versions du fichier) à chaque fois que tu changes entre ton réseau local et un réseau externe (au boulot par exemple).
      J’imagine qu’on doit pouvoir automatiser ça via un script en cron, en détectant le ssid du wifi sur lequel on est connecté et en positionnant le fichier hosts en conséquence. Mais il doit y avoir des moyens plus élégants que ça…

      Sinon sous mac le fichier hosts est sous /private/etc, et il y a du nano, ou le bon vieux vi 😉
      Et sous windows/system32/drivers/etc histoire de couvrir les principaux OS

      Bon je creuserai peut-être la question un de ces jours, et si je trouve un truc sympa je te dirai 🙂

    • En fait… je viens de comprendre (jamais trop tard) que ce problème est dû à la livebox qui n’autorise pas le loopback, contrairement à d’autres box concurentes.
      A part la solution du fichier hosts (d’ailleurs d’autres se sont posés la question de l’automatisation), il y a une solution par un serveur DNS local. Mais là encore pas de possibilité de changer le serveur DNS utilisé par la livebox. Donc… soit hosts, soit me reste à changer de box 🙂

      • Je ne suis pas sûre que les autres box permettent de contourner cette limitation.

        • Effectivement… d’après ce que je vois les autres box ne font pas de miracle dans le domaine, déception…

Les commentaires sont clos.