Par quels moteurs de recherche remplacer Google ?

Quand on refuse la partialité dans l’affichage des résultats de ses recherches, quand on veut mieux protéger sa vie privée, quel moteur de recherche utiliser à la place de Google et consorts ? Plusieurs solutions, moins intrusives et bien plus respectueuses de la vie privée existent :

  • Qwant, conçu et basé en France, “protège les libertés de ses utilisateurs et veille à préserver l’écosystème numérique”, fournit le résultat des recherches “sans discrimination ni partialité”.
  • Duckduckgo, “le moteur de recherche qui ne vous espionne pas” ;
  • Lilo : un moteur de recherche français, qui “respecte votre vie privée en ne collectant pas les données et en agissant contre le tracking publicitaire”, qui finance gratuitement des projets sociaux et environnementaux ; l’argent reversé aux projets provient des liens commerciaux qui s’affichent lors des recherches ;
  • Ecosia, pour chaque recherche effectuée, les internautes contribuent à la plantation d’arbres.

Tous ces moteurs disposent d’une extension pour Safari et les autres navigateurs ; on peut ainsi effectuer directement ses recherches depuis la barre d’adresse ; il existe également des applications mobiles pour chacun d’entre eux.


Ecrit par Lise - Site

7 commentaires pour “Par quels moteurs de recherche remplacer Google ?

    • Bonsoir Christine,
      Je ne sais pas répondre à ta question 😉 En ce qui concerne mes recherches, Qwant m’apporte des résultats appropriés… Après, des moteurs comme Lilo relaient les requêtes vers Google, et les fournissent aux internautes, en “omettant” de transmettre les données des utilisateurs…

  1. Raison de mon souci : pour les recherches d’ouvrages ou à l’interieur des ouvrages par exemple, même si cela peut déplaire, l’algorithme de recherche de Google Books est bien meilleur, et cela est peu dire, que celui de Gallica…

    • Et as-tu essayé avec Qwant ou Duckduckgo ? les résultats sont vraiment plus mauvais que ceux de Google ?
      Après, ce n’est pas la question que ça me plaise ou pas 😉 je voulais juste attirer l’attention, après l’article sur le rôle des apps gratuites, sur les conséquences des recherches avec Google…

      Evidemment, ce qui fait le succès de ces apps gratuites, comme celles que je mentionne dans l’article Pourquoi autant d’applications sont-elles gratuites ?, et de Google, c’est qu’ils sont très efficaces… Google et consorts se donnent les moyens d’arriver à leurs fins 😉 les sommes mises en jeux sont telles qu’ils sont prêts à dépenser un paquet d’argent pour développer leurs algorithmes, et en récupérer encore davantage, en vendant les données qu’ils obtiennent…

  2. Il me semble qu’il manque un moteur de recherche européen, qui est ixquick devenu https://www.startpage.com/
    En effet, c’est ce qu’on appelle un méta moteur c-à-d. qu’il utilise plusieurs moteurs de recherche pour donner les réponses les plus pertinentes ce qui permet, comme demandé dans les posts précédents de donner le maximum de réponses à une question donnée. L’intérêt de startpage c’est que comme les autres il respecte, lui, la confidentialité des données personnelles (et qui doivent le rester perso !).

    • A la suite de ton commentaire, j’ai effectué quelques recherches…

      *Startpage indique effectivement sur son site qu’il s’agit d’un méta moteur de recherche, et qu’il paie Google pour accéder à ses recherches, mais ne précise pas comment la société elle-même se rémunère…

      J’ai trouvé également

      * searx, aussi un méta moteur, open source – en cliquant sur Advanced settings, on peut accéder à des recherches en français ;
      * YaCy, mais qui fonctionne en réseau pair à pair (peer-to-peer), ce qui semble-t-il serait source de fuite de données car ouvert à tous, et donc aussi potentiellement à des postes malveillants…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 312 347 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.