Pourquoi je préfère le navigateur Opera

J’avais déjà expliqué sur le site de PDACool pour quelles raisons j’utilise le navigateur Opera : une meilleure gestion des onglets qu’avec d’autres navigateurs, une bonne prise en compte de la sécurité, la lecture des fils RSS, la gestion des mots de passe, la réouverture d’un onglet fermé par erreur,…

La dernière version disponible, la version 9.20 a encore renforcé la sécurité de la navigation : outre l’affichage des informations relatives à la sécurité dans la barre d’adresse,

 

la suppression des données de navigation à la demande et/ou de façon systématique à la fermeture du navigateur, la prise en charge de SSL3 ou la gestion des cookies, Opera dispose d’une nouvelle fonctionnalité anti-fraude, qu’il est possible d’activer depuis la barre d’adresse.

 

Comme dans Firefox, la barre de recherche a fait son apparition : il suffit de taper le mot recherché pour qu’il soit mis en surbrillance dans la page

 

fonctionnalité qui s’exécute y compris dans les fenêtres de saisie :

 

Moi qui me connecte à Internet via mon téléphone mobile,
j’apprécie la possibilité d’activation / désactivation de l’affichage des images directement depuis la barre d’outils pour limiter le transfert de données.

 


Autre nouveauté : lorsqu’on ouvre un nouvel onglet,
il est possible d’accéder directement à ses pages favorites. Ces dernières sont affichées en réduction.

 

Lorsque de nombreux onglets sont ouverts, on ne se rappelle pas forcément où se trouve ce que l’on cherche 😉 Avec Opera, un survol des onglets affiche les miniatures des pages.

 

L’ensemble des fonctionnalités est décrit sur la page d’Opera.

Opera est bien sûr disponible pour plusieurs systèmes d’exploitation : Mac OS, Windows, Linux, Symbian, Palm OS,… et peut être personnalisé, avec notamment des widgets. J’en ai décrit quelques-uns ici.


Ecrit par Lise - Site