Premières photos avec le Sony Alpha 7III

Je reviens d’un circuit en Asie, où avec le transsibérien et le transmongolien, nous nous sommes rendus de Moscou à Pékin (je vais m’atteler à la mise en ligne des photos que j’ai réalisées, mais au rythme de 100 à 200 photos par jour, cela va prendre un peu de temps…). Mon Sony Alpha 700 (1) donnait déjà depuis quelques temps des signes de fatigue, qui n’ont fait qu’empirer pendant mon voyage !

Après être rentrée, je suis allée chez un revendeur Sony, Objectif Bastille, un magasin dans lequel un vendeur, très sympa, a testé la prise de vue avec mon appareil ; mais comme les dysfonctionnements sont aléatoires, il n’a pas pu me dire grand chose. Et comme l’appareil n’est, paraît-il, plus réparable, lors de nos échanges, il m’a parlé de l’Alpha 7 III.

Quand de retour chez moi, j’ai parcouru plusieurs sites Internet, le prix m’a un peu fait tiquer !

Le Sony Alpha 7 III n’est pas un réflex, mais un hybride, plein format, qui a un fort potentiel : plein format donc, capteur CMOS de 24 mega pixels, moteur de traitement de l’image BIONZ X, stabilisateur sur 5 axes, mode rafale de 10 images par seconde, ISO jusqu’à 51 200, sortie RAW 14 bits, mise au point 4D, auto focus débrayable…

Après avoir épluché pas mal de sites, j’ai opté pour le boîtier nu et un adaptateur pour, dans un premier temps, utiliser mes objectifs APS-C (2). Même s’il est sans doute dommage de ne pas disposer d’objectifs plein format, les objectifs APS-C ne profitant pas des potentialités de l’appareil, j’ai préféré cette solution, plutôt que de choisir le boîtier avec l’objectif 24-70 du kit, les caractéristiques de ce dernier n’étant pas vraiment terribles (3) !

Mon choix s’est porté sur le site missnumérique, site sur lequel j’ai déjà acheté pas mal de matériel photo, basé en France, avec un SAV très réactif – je l’ai testé ! J’avais vu sur le site cdiscount l’appareil à 500 € de moins, mais la boutique du Marketplace étant basée au Royaume-Uni, j’ai craint quelques mauvaises surprise !

Donc, en plus du boîtier Sony Alpha 7 III (commandé mardi en soirée, expédié mercredi), j’ai reçu hier vendredi l’adaptateur pour monter mes objectifs, une carte SDXC de 64 Go (l’Alpha 700 était équipé d’un Memory Stick de 4 Go, que j’ai installée sur le l’Alpha 7 III et d’une Compact Flash de 8 Go !!) ; la batterie de l’Alpha 7 III est annoncée pour 700 prises de vue… et la SD de 64 Go affiche une capacité de 2 876 clichés en format RAW ! contre 203 avec le Memory Stick sur l’Alpha 700 ! L’Alpha 7 III est accompagné d’un manuel papier conséquent (!) dont la version en ligne se trouve ici, que je trouve d’ailleurs plus pratique.

Dans le colis se trouvait également, « en cadeau » un sac photo Peak Design Everyday Sling 10L Charcoal, garantie à vie, d’un montant de 159 €. Je m’apprêtais à partir, dès le chargement de la batterie terminé, avec mon harnais (voir dernière photo), mais pour la première sortie de l’Alpha 7III, j’ai essayé ce sac, qui comprend plusieurs rangements, et une poche à soufflet, capable d’accueillir un ordinateur 13″.

Cet article ne se veut pas une analyse exhaustive des potentialités de l’Alpha 7 III, il en existe de nombreux sur le web, dont celui du site Les numériques… Je fais simplement part ici de mes premières impressions.

Les sac photo Peak Design Everyday Sling 10L Charcoal

Le sac photo qui m’a été livré est plutôt pratique, il permet outre le boîtier et un ou deux objectifs supplémentaires, d’y ranger ses effets personnels. Il dispose de compartiments réglables, de poches à fermeture éclair et de petites poches intérieures, ainsi que de courroies pour y attacher un trépied en-dessous…

Mais pour porter l’appareil toute la journée, le harnais répartit mieux la charge… A contrario, ce dernier nécessite un sac à dos pour le reste de ses affaires…

Le chargement de la batterie

Il faut environ 5 heures pour un chargement complet de la batterie. Une fois celle-ci chargée, la diode s’éteint. Lorsque l’appareil est relié au secteur, et qu’on l’allume, la batterie ne se charge pas.

Par précaution, j’ai commandé un chargeur et une 2ème batterie sur le site Aboutbatteries, que je devrais recevoir en début de semaine prochaine.

La prise en main

Le boîtier est un peu plus léger que celui de l’Alpha 700, mais s’alourdit avec l’adaptateur pour objectif ! Le revêtement est agréable, l’appareil tient bien en main !

Les réglages de l’appareil

Les réglages de l’Alpha 7III diffèrent sensiblement de l’Alpha 700. Ce qui est pratique est la molette dédiée sur l’arrière de l’appareil à l’exposition ; elle est accessible facilement, même lorsqu’on utilise le viseur… Il faut juste s’habituer à son sens de rotation…Comme sur le précédent modèle, les touches de raccourci permettent d’accéder rapidement aux paramètres.

Le déclenchement est relativement rapide, même si avec mes objectifs APS-C, je perds en réactivité. J’ai pu sans problème, grâce à l’adaptateur, me servir de mon 50 mm macro et de mon 18-70 mm.

Petit élément pratique, une ligne s’affiche dans le viseur, permettant de positionner l’appareil bien horizontalement.

J’ai essentiellement pris les clichés en mode priorité à l’ouverture (et quelques-uns en mode priorité vitesse), le viseur électronique donne une bonne idée de l’exposition. Les infos dans le viseur sont bien lisibles. Et la luminosité de l’écran peut être réglée soit en mode manuel, soit pour être bien visible en extérieur. Et même en plein soleil, on peut consulter les photos réalisées.

Le mode vidéo

Je ne suis très experte en vidéo, mais avec un peu d’habitude, cela pourra peut-être m’éviter de jongler avec l’iPhone pour réaliser des panoramiques…

Transfert en USB-C et vers l’iPhone

L’Alpha 700 dispose d’un port USB 3 ; le transfert des photos avec le câble USB-C du MacBook Pro est évidemment rapide. On peut aussi recharger la batterie via ce port.

Grâce à l’application PlayMemories devenue maintenant Imaging Edge, on peut faire communiquer l’Alpha 7III avec son smartphone, soit pour piloter le premier depuis le second, soit pour transférer des images et des films vers le second. Je n’ai pas encore testé la version pour Mac de l’application..

En termes d’ergonomie

Si les réglages sont bien sûr différents de l’Alpha 700, quelques nouveautés sont appréciables. L’Alpha 7III dispose de 3 touches personnalisables, la touche fonction peut également afficher différents paramètres, et le joystick donne accès à différentes fonctions.

Comme mentionné précédemment, les infos sont bien visibles dans le viseur.

Quelques photos avec mon objectif macro 50 mm

J’ai commencé par utilisé l’objectif macro, et « jouer » avec la température de couleur…

Un autre essai en modifiant la température de couleur.

Avec le 18-270 mm en jouant sur la profondeur de champ

Grâce au stabilisateur, les photos ont été prises sans pied (photos traitées avec DXO PhotoLab 2).

Quelques essais de contre-jour

Les photos ont été retouchées avec DXO PhotoLab 2, sauf la dernière, de façon à ce que toutes les zones soient éclairées…

Un défilé de canards

En terminant ma balade au bord du lac Daumesnil, j’ai croisé des canards qui tous ensemble partaient dans la même direction 😉

Les clichés pris avec le Sony Alpha 7III

Voir les photos et les articles sur le Sony Alpha 7III.


Ecrit par Lise - Site

  1. Voir l’article que j’avais consacré à cet appareil lorsque je l’ai acquis []
  2. Un Tamron AF Di II PZD 18 – 270 mm, celui que j’utilise le plus souvent, un Sigma 50 mm 2,8 macro, un Tamron 90 mm 2,8 macro []
  3. Voir ce qu’en dit Les numériques []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 271 559 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.