Prendre des photos au format RAW avec l’iPhone (1)

Dans la semaine, de nombreux sites consacrés à l’iPhone ont publié des articles mentionnant Obscura2, une application photo pour iPhone. On peut en effet la télécharger gratuitement jusqu’au 25 septembre, avec l’app Apple Store depuis l’iPhone :

  • ouvrir l’application Apple Store,
  • faire défiler jusqu’à ce qu’apparaisse tout en bas l’offre de téléchargement d’Obscura2 ;
  • effectuer un tap sur Télécharger gratuitement, on est alors redirigé vers l’App Store ;
  • le code promo est déjà pré-rempli, il n’y a plus qu’à l’utiliser !

Obscura2Je me suis bien sûr empressée d’installer Obscura2 sur mon iPhone 8 Plus. Effectivement l’application est prometteuse, on peut régler la sensibilité, choisir la focale, l’exposition… et le format de fichier JPEG, HEIC ou RAW.

Et là, grosse déconvenue ! Comme il est expliqué dans les réglages de l’application (image ci-contre), Obscura2 ne génère pas un fichier RAW mais un fichier JPEG (ou HEIC) dans lequel les données RAW seraient encapsulées. Lorsqu’on télécharge le fichier sur le Mac, on peut le convertir en fichier TIFF, que même l’application Aperçu ne sait pas lire, et qui fait planter d’autres apps, comme Graphic Converter dont je me servais sur le Mac en version 9… (à réception du rapport d’erreur, le développeur de Graphic Converter m’a répondu rapidement, la version 10 ayant corrigé le problème – j’écrirai un prochain article sur cette version de Graphic Converter 10).

Pour en revenir à Obscura, je suis étonnée d’une telle promotion d’une application, dont on vante la prise de vue au format RAW, alors qu’elle ne génère que du JPEG.

Je ne suis pas suffisamment compétente dans le traitement des fichiers images et des formats de compression, mais je m’étonne qu’un format JPEG puisse encapsuler toutes les données enregistrées par le capteur, ce qui est l’objet même du format RAW (1)

L’application RAW+

Je disposais sur mon iPhone de l’application RAW+ (en version gratuite, avec laquelle on peut effectuer 100 clichés – la version payante de RAW+ est à 5,49 €), qui permet de prendre des photos en JPEG et RAW, format tout à fait lisible sur le Mac. RAW+ produit un fichier DNG, format ouvert d’enregistrement ayant pour objectif la standardisation des nombreux formats RAW (2).

Il faut alors convertir le fichier DNG au format TIFF, on peut ainsi y apporter toute modification.

Les réglages de RAW+

Hier soir, « à la fraîche » – il faisait tout de même une trentaine de degrés quand je suis sortie 😉 – j’ai fait un tour au bois de Vincennes et en ai profité pour tester plus avant RAW+.

Qu’on soit en mode portrait ou paysage, on peut bien sûr accéder à la fois au réglage de la sensibilité ISO, à celui de la vitesse, à la balance des blancs (y compris l’échelle de Kevin), à la focale…

Quelques prises de vues avec Appareil photo et RAW+

J’ai pris quelques clichés alternativement avec Appareil photo, l’application par défaut, et RAW+. Toutes les prises de vue sont lisibles aussi bien avec Photos sur l’iPhone, qu’avec mes apps sur le Mac (images 1 & 2). Mais curieusement, les clichés pris avec RAW+ ont une tonalité tout à fait normale sur l’iPhone, mais sont assez sombres sur le Mac (image 3).

Les photos prises avec RAW+ et retouchées avec DXO Optics Pro (évidemment compressées au format standard du web 😉 ) :

Sur le même sujet


Ecrit par Lise - Site

  1. Voir la définition du format RAW sur Wikipedia []
  2. Voir la définition du format DNG sur Wikipedia []

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera jamais rendue publique ni utilisée.

*Si vous écrivez un commentaire ici pour la première fois, celui-ci ne sera publié qu'après validation par un administrateur du blog. Ne l'envoyez pas plusieurs fois !
*Bien sûr, tout commentaire injurieux, publicitaire ou spam sera supprimé.
*C'est à vous maintenant !

(obligatoire)
(obligatoire)

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 256 286 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.


  • Mentions légales
    Les différents éléments du Blog de Lise restent la propriété de leur(s) auteur(s) respectif(s).