Prise de vue et correction visuelle

Correction de loin, verres progressifs, lentilles de contact multifocales, comment faire des photos quand sa propre vision est défectueuse ?

Je suis myope depuis mon enfance et depuis une quinzaine d’années, une cataracte s’est développée à chaque œil (non, non, je n’ai pas encore atteint l’âge de la vieillesse 😉 ). Jusqu’à récemment, je portais des lentilles de contact corrigeant une forte myopie (-8), qui évoluait avec la cataracte. « Grâce » à cette cataracte, en raison des phénomènes optiques qu’elle induit, je n’avais pas besoin de corriger la vision de près.

Sur le conseil de mon ophtalmo, la correction devenant difficile, je me suis fait opérer, fin juillet, à une semaine d’intervalle, chacun des deux yeux. Cela consiste à remplacer le cristallin par un cristallin en silicone ; après l’intervention, celui-ci n’accommode plus.

Bien avant l’intervention, à la question du chirurgien, souhaitez-vous garder une vision de loin ou de près, ayant toujours été myope, j’ai choisi de le rester. Je vois donc très bien de près et ai besoin d’une correction pour voir de loin. Naïvement, je croyais qu’après l’intervention et une paire de lunettes corrigeant la myopie, je retrouverais le même confort qu’avant. Et même que je pourrais porter de nouveau des lentilles de contact sans problème.

Et bien non !

L’opération est une réussite, et je remercie très vivement le chirurgien. Tout me paraît beaucoup plus lumineux, les couleurs sont beaucoup plus éclatantes, je ne suis plus gênée dans la pénombre ; avec des lunettes de soleil, je suis moins éblouie par le soleil… Avec des lunettes, je suis corrigée à 12/10èmes ! Je ne sais pas si un jour, j’ai vu aussi bien ! Encore une fois, merci au chirurgien et à son équipe !

Au quotidien

Mais, parce qu’il y a un mais… je regrette de ne pas avoir été informée des conséquences au quotidien.

Quelles sont-elles ?

Avec des lunettes qui corrigent la myopie, je ne vois plus de près. Dans la vie de tous les jours, pour lire, écrire, utiliser un ordinateur, simplement regarder ma montre, je dois les enlever. Je ne peux donc voir de près et de loin simultanément.

J’ai donc essayé les verres progressifs ; cela fait maintenant une semaine que je les porte, je suis déjà retournée deux fois chez l’opticien pour les faire régler ! En résumé, le différentiel entre ma correction de loin et ma vision de près est responsable des difficultés que je rencontrer pour m’y adapter… (Je souris quand l’opticien me dit que j’ai une forte correction… En étant passée de -8 à -2,5, je ne considérais pas ma correction comme importante ! ) Après ce nouveau réglage, au quotidien, je peux voir de près et de loin, mais les distorsions demeurent pour la vision latérale et surtout, la vision intermédiaire est difficile. Avec ces verres progressifs, je ne vois pas l’écran de mon ordinateur sauf celui d’un portable dont l’écran est plus bas… il faut en effet adapter sa posture à ces nouvelles lunettes, baisser un peu la tête pour voir de loin, la relever un peu pour voir de près, ne pas trop regarder de côté… J’ai encore un peu cette sensation de vision floue… Mais en réunion par exemple, je peux à la fois voir les participants et prendre des notes ; c’est quand -même appréciable !

J’ai testé les lentilles multifocales. Gros avantage, le champ de vision est beaucoup plus large, la vision de loin et intermédiaire très correcte. Je peux donc voir l’écran de l’ordinateur. Mais, revers de la médaille, la vision de près est beaucoup moins précise qu’avec les verres progressifs. Cette vision n’est pas très adaptée à l’écriture et pas du tout à la lecture des petits caractères. Cela signifie que je ne vois pas la liste des ingrédients de n’importe quel produit alimentaire, quand je fais des courses, ni l’index des rues de mon plan de Paris !

En résumé, j’ai le choix entre une bonne vision intermédiaire ou une bonne vision de près !

Les prises de vue

Lorsque je porte les lunettes qui corrigent uniquement la myopie, je n’ai pas le choix, je les enlève en poussant au maximum le réglage dioptrique de l’appareil photo. C’est de cette façon que j’avais réalisé toutes mes photos depuis la mi-août. Avantage, je vois très net lors des prises de vue, très bien l’écran de réglage de l’appareil ; en revanche, je ne vois plus grand chose du paysage une fois la prise de vue effectuée !

Avec les verres progressifs, à ma grande surprise, je n’éprouve pas trop de difficultés, contrairement à l’impression laissée par les tests effectués chez moi.

Pour les photos de loin ou de près, en mode standard, macro ou au télé objectif, y compris avec une mise au point manuelle, je n’ai pas été trop gênée cet après-midi. La vision intermédiaire nécessite cependant de bien se positionner.

J’avais prévu de sortir cet après-midi avec les lentilles multifocales, qui elles sont effectivement bien adaptées à la prise de vue. Il est plus pratique de prendre des photos sans lunettes ; dans ces conditions, je retrouve mes anciennes habitudes, j’effectue facilement la mise au point, je vois très clairement l’écran de réglage de l’appareil. Seulement, même quand je pars faire des photos, surtout dans Paris, j’ai aussi besoin de bien voir de près !

En conclusion

Je crois que je n’ai pas d’autres choix que de m’adapter à ces verres progressifs et accepter de ne pas retrouver mon confort d’avant. J’aurais cependant bien aimé qu’on m’en informe préalablement et décider en toute connaissance de cause. Cela s’appelle le consentement éclairé. Le mien ne l’était pas tant que ça !


Ecrit par Lise - Site

1 commentaire pour “Prise de vue et correction visuelle

Les commentaires sont clos.