SeaMonkey, une suite Internet avec navigateur et client mail

J’avais publié il y a quelques années un article sur SeaMonkey, au sujet duquel un des administrateurs de Technifree (un site spécialisé dans les logiciels du domaine public) a laissé récemment un commentaire, me proposant une actualisation de cet article.

Du coup, j’ai téléchargé la dernière version de SeaMonkey que j’avais abandonné depuis bien longtemps. SeaMonkey est une suite Internet opensource, qui intègre entre autres un client mail, Thunderbird en fait. Cette suite, assez légère, peut être installée sur différents OS, Windows et macOS notamment.

Avec SeaMonkey, comme avec Firefox, on peut installer des extensions – leur nombre est un peu moins élevé que pour Firefox (120 sont francophones) – et des thèmes.

Les + (liste réactualisée)

  • SeaMonkey lit les flux RSS et Atom ;
  • le survol des onglets avec la souris affiche les pages ouvertes sous forme de vignettes ;
  • les raccourcis du navigateur sont les mêmes que sous Firefox (ctrl + T sous Windows, Pomme + T sous Mac OS, pour ouvrir un nouvel onglet) ;
  • la barre d’adresses fait office de barre de recherche ; le moteur de recherche peut être sélectionné dans les préférences ; la recherche sur le web est disponible depuis un clic droit sur un mot sur une page web ; des extensions existent pour ajouter d’autres moteurs de recherche, tels Qwant ou DuckDuckGo ;
  • SeaMonkey propose une protection avancée de la vie privée ;
  • par rapport à Firefox et Thunderbird (dont la taille enfle de plus en plus), cette suite pèse seulement 39 Mo, soit moins que le seul Firefox ! En outre cette suite francophone contient des groupes de discussion, un éditeur HTML, un client IRC – Chatzilla – et des outils de développement Web ;
  • en installant l’extension Lightning, que l’on trouve sur la page des extensions, on ajoute un module d’événements, de tâches et d’agenda. En clair, on remplace outlook !

Pour la partie Mail

  • SeaMonkey permet de disposer, sous Mac OS, d’un accusé de réception, ce qui n’existe pas avec Mail ni avec la plupart des clients mail sous macOS ;
  • le courrier ne s’ouvre pas dans un onglet du navigateur (contrairement à Opera), mais dans une nouvelle fenêtre ; en revanche, plusieurs onglets peuvent être ouverts dans la fenêtre du courrier ;
  • SeaMonkey dispose d’un module de gestion des spams ;
  • les envois différés ne sont pas gérés par un serveur tiers comme avec d’autres clients mail, qui majoritairement utilisent les serveurs de Google ou autres nuages.

Les –

  • Peu de thèmes strictement francophones sont disponibles ; mais on peut utiliser les thèmes disponibles pour Firefox ;
  • la gestion des onglets manque “de personnalisation : il n’est pas possible de choisir si par défaut un onglet s’ouvre en arrière ou en avant-plan, ni de choisir si l’onglet s’ouvre à côté de celui qu’on consulte ou en dernier ; je n’ai pas trouvé d’extensions permettant une gestion fine des onglets ;
  • que ce soit dans le navigateur lorsqu’on rédige un article, ou dans la partie mail, SeaMonkey ne prend pas en compte les raccourcis clavier lors de la rédaction d’un texte, et n’apporte pas les corrections au cours de la frappe ;
  • il n’existe pas de raccourcis clavier pour les fonctions dont je me sers au quotidien (par exemple aller dans tel onglet), et pour l’instant, je n’ai trouvé aucune extension pour ce faire.

Pour la partie Mail

  • L’absence de saisie du mot de passe maître n’empêche pas l’accès à la partie mail ;
  • on ne peut pas configurer plusieurs signatures pour un même compte de messagerie ;
  • contrairement aux clients mail développés spécifiquement pour macOS, les balayages ne sont pas pris en compte pour la gestion des mails.

En conclusion

SeaMonkey peut constituer une bonne alternative pour tous les internautes vigilants quant à la protection de leur vie privée, même si l’ergonomie ne répond pas à toutes les attentes des utilisateurs de macOS !

La fiche technique complète est disponible sur Technifree, site francophone de domaine public.

Les liens actualisés concernant SeaMonkey pour en savoir plus


Ecrit par Lise - Site

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 266 744 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.