Vincennes n’est pas qu’une ancienne ville royale !

Je suis allée voir un spectacle à la Cartoucherie ce dimanche, Le crocodile trompeur / Didon et Énée (1). Ne me souvenant plus très bien de l’histoire de la Cartoucherie, j’ai découvert un article sur le sujet, qui rappelle que le Bois de Vincennes est le vestige d’une immense forêt, qui entourait la capitale, dans laquelle fut construit un petit manoir, devenu le château de Vincennes.

Chacun sait qu’ensuite le bois devint un terrain militaire, mais beaucoup moins que lors de l’écrasement de la Commune, une mutinerie fut déclenchée par des irréductibles, qui préférèrent laisser leur vie que de rendre les armes ; c’est ainsi que l’atelier des poudres fut détruit. Ce n’est qu’à la fin du 19ème siècle que fut construit un nouvel atelier de poudres, la Cartoucherie de Vincennes, qui servit notamment à produire les charges explosives utilisées lors de la première guerre mondiale.

Ces bâtiments furent ensuite transformés, durant la guerre d’Algérie, en centre de rétention, destinés essentiellement aux Algériens, centre qui vit également des actions du Front de Libération Nationale.

La Cartoucherie comprend actuellement cinq théâtres, le Théâtre du Soleil, le plus connu, mais aussi le Théâtre de la Tempête, l’Atelier de l’Epée de Bois, l’Atelier du Chaudron, le Théâtre de l’Aquarium. Ces théâtres proposent, à l’extérieur, des espaces avec tables et bancs, et puisque les bars ont rouvert, on peut s’y attabler !


Ecrit par Lise - Site

  1. Voir le dossier du spectacle []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Laisser ces deux champs tels quels :

Protégé par Invisible Defender. 312 883 spammeurs ont vu s'afficher une page d'erreur 403.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.