Voyage au sud du Vietnam

Je suis partie au Vietnam du sud en compagnie de Thanh, Vietnamienne qui vit en France depuis de très nombreuses années, et qui a gardé des attaches avec sa famille et son pays. Accueillies dans sa famille, tout le monde est aux petits soins pour nous. Je suis frappée par la gentillesse des uns et des autres et l’attention qu’ils nous portent. Ils se mettent en quatre pour nous préparer tout ce dont nous avons besoin.

Page mise à jour le 27 août 2017 @ 19:26

J’ai rédigé cet article alors que j’étais encore au Vietnam. Il mérite sans doute une relecture attentive et sans doute quelques précisions.

13 juillet 2017 : Ho Chi Minh Ville

Nous arrivons à Ho Chi Minh Ville.

Je retrouve la même circulation qu’il y a une dizaine d’années à Hanoï : des deux roues en nombre impressionnant, une conduite aux règles un peu « curieuses »… Mais le casque moto s’est généralisé, et le nombre de voitures a nettement augmenté.
Des voies réservées aux deux roues n’empêchent pas ces derniers de traverser celles des voitures dans des conditions que je trouve plutôt hasardeuses !!!

flèche hautRetour haut de page

14 juillet 2017 : le marché de Vung Tau

A Vung Tau, je redécouvre les marchés asiatiques…

Le coin des légumes

Le coin des poissons

Même si le marché reste tout autant pittoresque, les conditions sanitaires se sont nettement améliorées, le poisson est frais et conservé dans la glace. Il est coupé et préparé sur place…

Thanh achète du jus de canne à sucre, et du riz gluant avec son jus de canne… Le tout est délicieux…

Nous partons pour Long Tân. Faisant le tour du jardin, je commence par prendre des photos avec le Lenovo P2,

avant, quelques heures plus tard, de reprendre le même chemin avec le Sony Alpha 700.

Le soir, Thanh et son cousin s’équipent pour détruire un essaim de guêpes.

flèche hautRetour haut de page

Du 15 au 18 juillet 2017 : le jardin de Long Tân

15 juillet 2017

Le lendemain, nouvelle exploration du jardin, où Thanh me montre les différentes espèces de bananiers.

En compagnie de sa cousine de… 75 ans, elle nettoie le cours d’eau qui traverse le jardin ; il est envahi de jacinthes d’eau.

Je goûte à différentes sorte de fruits, ici des mangoustans.

En fin d’après-midi, nous partons au marché de Long Tân, en scooter. Avec juste un casque sur la tête, plus ou moins ajusté, et sans autre protection que nos vêtements légers, conducteurs et passagers effectuent la douzaine de kilomètres aller et retour.

flèche hautRetour haut de page

16 juillet 2017

Les fleurs de ce petit arbuste ne s’ouvrent qu’en l’absence de soleil, notamment matin et soir.

Cousins, cousines, petits cousins et petites cousines nous rejoignent dès 8 heures du matin en ce dimanche.

Les graines de lotus sèchent au soleil, comme les vermicelles, un peu avariés, qui serviront à nourrir les animaux ou enrichiront le compost…

La place manque, tout le monde ne tient pas autour de la table. On prépare donc le repas sur le sol, et une partie des convives déjeunent de même.

Je continue ma dégustation de fruits exotiques, ici des ramboutans (images 5 à 7) et des longanes (images 8 & 9)…

Quelques photos prises sur la terrasse.

flèche hautRetour haut de page

17 juillet 2017

Aujourd’hui, il a plu une bonne partie de la journée. En juillet, c’est la saison des pluies. La chaleur est très supportable, malgré le temps un peu lourd. Jusqu’à présent, les averses, même assez fortes, n’avaient pas duré très longtemps.

J’avais cru profiter d’une accalmie pour me mettre au lavage du linge ! Il n’y a pas de machine à laver dans la maison. Le lavage du linge s’effectue donc à la main, dans des bassines, accroupi (ou pour l’Européenne que je suis, peu habituée à tenir cette position longtemps, assis sur un petit tabouret bas).

Mais le linge, que j’avais soigneusement rincé, l’a été totalement sous les fortes averses de ce jour. Nous nous empressons de fermer fenêtres, voire volets, sur deux côtés de la maison et à 14h, nous allumons les lampes !

Malgré la pluie, les poules restent dehors. Il faut les forcer à rentrer au poulailler !

flèche hautRetour haut de page

18 juillet 2017

La pluie a cessé, la chaleur est revenue. Nous refaisons un tour dans le jardin. Je photographie les pousses de bambou, que les Vietnamiens accommodent de différentes façons. Thanh me dit que celles qui croissent dans la terre sont meilleurs que ceux qui se développent sur les arbres eux-mêmes.

Nous croisons un mille-patte, qui s’enroule, dès que nous le touchons, la tête bien protégée au centre de la spirale qu’il forme.

Malgré la saison, nous trouvons quelques jacinthes d’eau en fleur, et au milieu des lotus roses, des fleurs blanches ont fait leur apparition. Thanh décortique des graines de lotus que les Vietnamiens dégustent avec plaisir.

Pendant que nous nous promenions, la cousine de Thanh a préparé un délicieux repas… des courgettes vietnamiennes, qui ont un petit goût de concombre, du tofu à la sauce tomate maison, des champignons de paille accompagnent le riz ; je me régale…

Nous devions partir en fin d’après-midi à Vung Tau, mais la pluie menaçant, nous avons renoncé à parcourir les 35 km en scooter dans ces conditions ! Et nous avons bien fait ! Une grosse averse est arrivée sur nous !

Le soir après l’averse, deux énormes escargots se sont présentés sur la terrasse…

flèche hautRetour haut de page

19 et 20 juillet 2017 : Vung Tau

19 juillet 2017

Afin d’éviter la chaleur, nous sommes partis tôt ce matin, aux environs de 6 heures, pour rejoindre Vung Tau. Après un petit tour le long de la plage,

nous faisons une halte dans un endroit bien ombragé, où nous dégustons de l’eau de coco, avant de nous diriger vers la montagne Tao Phung, où nous gravissons 811 marches, en plein après-midi.

Le monument le plus remarquable de [Vung Tàu] est une grande statue du Christ, haute de 32 mètres et construite sur le sommet d’une colline par la minorité catholique du Viêt Nam à partir de 1973 à l’époque du Sud Viêt Nam.  (1)

Je prends quelques photos depuis le sommet, en descendant. Les deux canons, positionnées de chaque côté du Christ, permettaient à l’armée française de surveiller la baie.

flèche hautRetour haut de page

20 juillet 2017

Nous adaptons nos sorties aux caprices de la météo. Cette année, le mois de juillet est davantage pluvieux qu’à l’habitude.

Après la baignade dans la mer de Chine en fin de matinée, nous devions nous balader dans Vung Tau. Mais juste après notre repas de midi, pris dans un petit établissement, et composé de pâtés à la pâte de riz et d’un très bon bouillon de vermicelles de riz, la pluie s’est remise à tomber. Nous finissons donc la journée à l’abri !

flèche hautRetour haut de page

21 juillet 2017 : Long Tân

Nous nous levons très tôt (5 h) pour prendre la direction de Long Tan pour y passer la journée.

Voilà à quoi ressemble un de nos scooters, avec entre autres ce qui compose notre petit déjeuner.


Photos prises avec le Lenovo P2

Nous commençons par visiter une serre d’orchidées,

avant de nous diriger vers quelques sites en mémoire des combattants lors de différents conflits : un monument en l’honneur des soldats australiens qui ont bataillé aux côtés des Américains dans les années 1960-1970,

et ensuite Long Phuoc, où se trouve un petit musée qui retrace quelques-uns des combats de libération, contre les Français puis contre les Américains. Nous descendons dans un tunnel qu’ont creusé à la main les Vietnamiens.

Avec le chien à Long Tan

Je ne sais pas qui du chien ou de moi a adopté l’autre 😉


Photos prises avec le Lenovo P2

flèche hautRetour haut de page

Du 22 au 26 juillet 2017 : circuit dans le Delta du Mékong

22 juillet 2017

Nous quittons Vung Tau en direction de Ho Chi Minh Ville à 3h30 du matin, afin de rejoindre le point de départ de notre circuit dans le delta du Mékong. Le minibus que nous empruntons s’arrête quasiment à la porte de chaque voyageur (il est utilisé pour amener les personnes vers l’hôpital) et nous dépose donc à l’endroit prévu du rendez-vous.

À 6 heures, nous montons dans un autre minibus, décoré de guipures rouge et or. Dès le départ, le guide, qui s’exprime en Vietnamien (nous avons opté pour un circuit  auquel ne participent que des Vietnamiens ; à cette saison, il y a très peu de circuits pour le delta du Mékong, et donc aucun avec des guides anglophones ou francophones. Les participants à ce circuit sont pour la plupart des expatriés qui reviennent au Vietnam pour leurs vacances.). Thanh me traduit l’essentiel des propos.

Quelques cartes de notre circuit

Nous marquons un premier arrêt à My Tho pour le petit déjeuner. Deux heures plus tard, nouvelle pause dans une aire dédiée à cet effet, où sont proposés divers fruits, légumes et autres aliments, c’est l’occasion d’acheter des spécialités de la région. De retour dans le bus, et bien que le petit déjeuner ne soit pas bien loin, chacun déguste ses emplettes. Depuis que je suis arrivée au Vietnam, je.constate que les Vietnamiens se restaurent très souvent au cours de la journée 😉

À une dizaine de kilomètres de Long Xuyen, nous traversons un des bras du Mékong (SG Hau) sur un bac, tout en restant dans le bus.

Dans le delta du Mékong, grâce à la terre alluvionnaire, la végétation est abondante.

Nous prenons une barque à moteur, puis une petite barque à rames pour parcourir quelques bras du Mékong afin d’observer la végétation, notamment ces arbres qui poussent dans l’eau et qui donnent un bois très dur, employé dans la construction, pour les fondations des bâtiments.

Bien qu’en plein été, les moustiques ne sont pas présents, l’eau étant très claire et oxygénée grâce aux liserons d’eau.

Nous arrivons à Chau Doc, et profitons des jardins de l’hôtel avant le dîner.

Après le dîner, nous visitons quelques temples et profitons de la fraîcheur.

Un premier temple, où se présentent les gens apportant leurs offrandes.

Un temple plus petit et beaucoup plus calme !

Un temple indien.

Quelques photos prises avec le Lenovo P2, de mauvaise qualité, mais qui montrent certains des paysages traversés.

flèche hautRetour haut de page

23 juillet 2017

Quelques cartes de notre circuit

Après un petit déjeuner copieux composé de spécialités à base de riz sucré, soupe de vermicelles à la viande ou végétarienne, nous faisons une halte au marché de Tinh Bien, à la frontière cambodgienne ; malgré l’heure matinale, la température est déjà élevée.

De retour dans le bus, nous partageons quelques fruits achetés sur le marché !

Nous longeons le canal qui suit la frontière avec le Cambodge.

Nous nous arrêtons à Ha Tien visiter la tombe de Mac Ho. Et bien que nous reprenions le bus pour quelques mètres, avant de de faire une halte devant la tombe de sa deuxième femme et malgré la brièveté de ce trajet, on trouve le temps de partager quelques spécialités vietnamiennes !

Je prends quelques clichés depuis le minibus avec le Lenovo P2, les maisons sont vraiment très proches du fleuve…

Dans l’après-midi, nous nous dirigeons vers Chach Dong. Nous montons à « l’intérieur de la montagne » qui forme une sorte de grotte, dans laquelle se trouve un temple. D’en haut, je vois très bien ceux, qui en avance sur nous, dégustent du tofu à la sauce au gingembre 😉

Au moment où nous sommes de retour au bas de la montagne, une violente averse nous surprend.

La pluie ayant cessé, nous partons vers le sommet, cette fois dans un genre de « super 8 ». De là, nous pouvons voir, malgré la brume, le Cambodge et distinguer la Thaïlande… Si l’ascension est automatique, à la descente, c’est le passager qui règle son allure, freinant ou accélérant à la demande… N’étant pas une fan de manège, je ne fais pas d’excès de vitesse 😉 Si j’ai pu prendre une photo à la montée, j’ai les deux mains trop occupées à la descente 😉

Quelques panoramas pris avec le Lenovo P2 : lorsque les conditions sont bonnes, le téléphone ne se débrouille pas trop mal !

Je me promène ensuite le long de la plage.

Dans les restaurants de cette région sont servies des soupes de poisson, maintenues au chaud sur un réchaud… Heureusement que les salles sont climatisées 😉

Après le dîner, nous faisons un tour au marché de nuit. Les coquillages sont bien plus gros que ceux que nous voyons dans nos régions.

flèche hautRetour haut de page

24 juillet 2017

Nous quittons Ha Tien et longeons la mer pour rejoindre Ca Mau. La route n’est qu’à quelques mètres de la mer.

Nous visitons un nouveau temple situé dans une grotte dans la province de Kien Giang, canton de Kien Luong, qui se trouve tout au bord de la plage.

Nous longeons un canal, au bord duquel se trouvent des maisons lacustres.

Nous nous arrêtons à Rach Gia. La terre a pris la place de la mer. Le restaurant dans lequel nous déjeunons se trouve sur un emplacement qui, en 2005, était occupé par la mer. Nous sommes à une des multiples embouchures du Mékong, l’endroit est venté et agréable !!

Quelques cartes de notre circuit

Nous faisons une halte parmi les palmiers au bord de la route. Et bien que le déjeuner ne soit pas loin, nous achetons des ananas entiers, que nous commençons à déguster sur place, certain ayant le temps d’en avaler un intégralement !

Quelques cartes de notre circuit

La végétation que nous traversons est dense et abondante. Puis le paysage change, avec de grandes étendues d’eau jusqu’à l’arrivée à Ca Mau. La petite vidéo ci-dessous, prise avec le Lenovo P2, lors du trajet, témoigne des secousses le long du parcours 😉

Video Mekong

flèche hautRetour haut de page

25 juillet 2017

Nous partons, sous la pluie, en direction du cap Mui Ca Mau.

Quelques cartes de notre circuit

Notre guide, qui nous a déjà, à plusieurs reprises dans le bus, présenté quelques chants, nous fait entendre, cette fois, des chansons de la région de Ca Mau.


Photo prise avec le LenovoP2

Nous traversons une zone dans laquelle les arbres poussent dans l’eau, y compris l’eau de mer. Un écosystème entre deux espèces d’arbres fait que l’une d’elles retient la terre grâce à ses racines aériennes et permet aux graines de s’enfoncer.

Avant de monter dans le bateau à moteur qui, en suivant le chenal, nous amènera au cap Mui Ca Mau, chacun achète une protection en plastique contre la pluie, choisissant la couleur qui lui sied ! La balade en bateau dure environ une heure et demi à l’aller, nous traversons plusieurs villages lacustres. Lorsque nous arrivons à destination, la pluie cesse. Nous pouvons enlever notre vêtement de pluie, sous lequel nous avons bien transpiré dans le bateau, d’autant que nous y avons ajouté un gilet de sauvetage !!!

Le soleil est même revenu et nous pouvons faire le tour de l’endroit au sec !

Pour terminer, nous suivons la jetée qui sépare la mer de la terre ferme, cette partie n’étant sous l’eau qu’à marée haute.

Après le déjeuner, que nous prenons sur place, et composé entre autres de poissons et fruits de mer locaux, nous reprenons le chemin du retour. Nous avons du soleil tout le long, la pluie ne reprenant que lorsque nous sommes installés dans le bus !

Sur la route nous emmenant à Bac Lieu, nous longeons de nouveau de grandes étendues d’eau avec les mêmes arbres à racines hors de l’eau que nous avons vus ce matin.

flèche hautRetour haut de page

26 juillet 2017

Quelques cartes de notre circuit

Nous visitons au sud de Bac Lieu le temple Phat Ba Nam Hai. Il y a quelques années, une partie de cet endroit était occupé par la mer.

Puis nous nous rendons, quelques kilomètres plus loin, à la pagode cambodgienne, Chua Xiem Can, une des plus belles du Vietnam, me dit-on. Elle mélange effectivement les styles indien et cambodgien.

Thanh m’explique que les constructions du Nord du Vietnam sont davantage influencées par la Chine, et celles du sud par le Cambodge et l’Inde.

Nous visitons ensuite le musée consacré au compositeur de mélodies traditionnelles, Cao Van, mélodies reprises très souvent.

Les routes sont très abîmées par la pluie, et la circulation s’effectue à allure réduite ! Et même sur les parties goudronnées, ca secoue pas mal !

Nous nous arrêtons ensuite dans la maison d’un « riche paresseux », Huy Tran Trinh. La maison est de style européen et offre aux yeux des visiteurs de nombreux objets avec de la nacre incrustée.

En sortant, Thanh achète de fines galettes croustillantes à la farine de manioc, sur lesquelles ont été posées des tranches de bananes tout aussi fines. Pas mauvais du tout !

Nous passons un court instant devant le théâtre de Bac Lieu, que nous devions voir hier soir, mais la forte pluie nous en avait empêché.

Nous avons déjeuné dans un restaurant juste devant la pagode des chauves-souris, que nous avons visitée ensuite.

Nous poursuivons par une pagode, dans laquelle se trouve une bougie qui brûle depuis 7 ans ! D’autres décorations sont également réalisées avec des bougies.

Nous prenons la direction de Can Tho. En remontant vers le nord, nous longeons de nouveau des canaux, le long desquels nous voyons des maisons lacustres, certaines d’entre elles plutôt sommaires, d’autres construites en dur, et de meilleure allure.


Quelques photos prises avec le Lenovo P2 depuis le bus le long de la route

Le soir, nous dînons sur un bateau pour effectuer ce qui est dénommé une croisière, mais qui en fait ne fait qu’un petit tour de quelques minutes sur un des bras du Mékong. Nous poursuivons par une petite balade à pieds, de nuit, sur un pont récent, uniquement réservé aux piétons.

flèche hautRetour haut de page

< p class="clear">

27 juillet 2017 : dernière journée dans le Delta du Mékong et retour à Ho Chi Minh Ville

Carte de notre circuit

Nous commençons la journée par un petit tour en bateau qui nous mène au marché flottant Cai Rang. Celui-ci est un marché de gros, auprès duquel les commerçants du coin se fournissent. On y trouve de tout, des fruits et des légumes bien sûr, mais aussi des produits d’épicerie…. Les touristes y viennent bien plus tard (entre 7h et 8h du matin) pour faire quelques emplettes.

Dès notre arrivée, un premier bateau s’accroche au nôtre pour nous vendre des fruits.

Nous devions visiter une pagode, la plus grande au sud du Vietnam, mais en raison d’une forte averse, nous continuons notre chemin jusqu’à un jardin, sorte de parc de loisirs, My Khanh. Nous empruntons un véhicule électrique qui nous conduit au milieu du parc. Nous y voyons des crocodiles que les touristes s’amusent à nourrir… (on peut y acheter notamment des objets en peau de crocodile),

une course de cochons, une autre de chiens. Les animaux ont droit à leur pâtée après leurs efforts ! Nous assistons, pour finir notre matinée, à un spectacle de singes…

Et bien sûr, de nombreuses plantes agrémentent ce jardin.

Après y avoir déjeuné,


Photos prises avec le Lenovo P2

nous visitons la pagode que nous n’avions pas vue ce matin, la pagode Truc Lam,

puis c’est le retour vers Ho Chi Minh Ville.

La circulation à Ho Chi Minh Ville n’a rien à envier à celle de Paris ! On y voit juste un nombre impressionnant de scooters ! Comme dans toutes les villes ici, des magasins au style européen côtoient des petits commerces traditionnels loin du confort que connaissent leurs voisins.

En fin de journée, on aperçoit, dans un parc, des gens de tout âge utiliser des appareils de sport.


Photos prises avec le Lenovo P2

Nous sommes accueillies par une cousine de Thanh, dans un immeuble qui comprend 22 étages. Je prends quelques photos depuis le balcon.

flèche hautRetour haut de page

28 et 29 juillet 2017 : Ho Chi Minh Ville

28 juillet 2017

Nous passons la journée à Ho Chi Minh Ville.

Je reprends quelques photos depuis le balcon, on y voit notamment le foisonnement des chauffes-eau solaires sur les toits…

Quelques photos de rues.

Nous prenons la direction de la cathédrale Notre-Dame (2). Elle est en travaux pour trois ans, nous ne pouvons donc voir que l’extérieur. Elle est construite, en brique rouge importée de Toulouse, sur le modèle de la cathédrale Notre-Dame de Paris.

Juste à côté, se trouve la poste, ancienne gare, conçue par Gustave Eiffel.

Nous nous rendons ensuite au marché Ben Thanh où nous déjeunons. Heureusement, celui-ci est couvert, une grosse averse survient…

Quelques photos de rue.

Nous passons ensuite devant le musée des Beaux-Arts, ancienne demeure d’un riche vietnamien.

Puis, nous admirons les anciennes maisons ou hôtels coloniaux de luxe, et terminons par l’hôtel de ville.

flèche hautRetour haut de page

29 juillet 2017

Entre mon disque de sauvegarde et le MacBook Air, je me suis un peu emmêlé les pinceaux et ai supprimé toutes les photos prises avec le Sony Alpha 700 😉 Ne me restent que quelques clichés réalisés avec le Lenovo P2… et les quelques photos que j’ai récupérées du téléphone de Thanh !

Un petit tour au super marché du coin : je fais quelques clichés avec le Lenovo P2. Nous y trouvons les mêmes rayons que chez nous, mais d’autres plus typiques.

Nous passons la journée dans le 11ème arrondissement de Ho Chi Minh Ville, quartier beaucoup moins touristique que ceux que nous avons visités hier, mais qui montre davantage la vie quotidienne du pays.

Nous commençons par une halte chez une autre cousine de Thanh. Ici aussi, la place est relativement réduite. Sont entreposés dans l’appartement même vélos et scooters…

Après avoir bu café ou thé (je suis la seule à boire du thé !), nous nous promenons dans les environs. Nous visitons une première pagode à deux pas de l’endroit où nous nous trouvons. Elle est assez grande et nous pouvons monter aux différents niveaux.

Il y a de nombreuses ruelles à Ho Chi Minh Ville. Nous nous installons dans l’une d’elles, près d’un des nombreux petits commerçants et dégustons, l’une du jus de canne à sucre, l’autre de l’eau de coco.

Nous nous arrêtons dans une deuxième pagode, encore en construction. Mais nous pouvons voir là aussi, les différents niveaux. Ce temple est d’un tout autre style que le précédent. Nous assistons à un office. Les pratiquants semblent très tolérants et nous laissent facilement circuler dans les différentes pièces pendant la préparation du service.


Photos prises par Thanh avec un Meizu M2

Le soir, nous prenons un car pour nous rendre chez un autre cousin de Thanh, à Go Cong.

flèche hautRetour haut de page

Du 30 juillet au 1er août 2017 : Go Cong et ses environs

30 juillet 2017

Nous quittons Go Cong pour une balade à scooter dans la campagne profonde, à vive allure, mais toujours aussi bien protégés de nos casques et tenues légères à manches longues ! Nous prenons un bac sur lequel nous avançons sans descendre du scooter. Il y du monde ! Le bac démarre aussitôt monté le dernier deux-roues.

On emprunte des petits chemins en scooter, les passagers descendent uniquement pour le franchissement des ponts de bois ! Nous marquons plusieurs arrêts chez des connaissances des cousins.

Nous buvons un thé chez un éleveur de crevettes. Les hélices dans les bassins servent à oxygéner l’eau. Le producteur, lui-même, dit qu’il ne consomme pas ces crevettes, élevées aux antibiotiques dès l’âge de 10 jours.

Je découvre les conditions de vie plutôt sommaires, de quelques habitants de ces territoires : maisons de terre battue et recouvertes de feuilles d’une certaine espèce de palmiers. Ce qui fait office de fenêtres, pour permettre les courants d’air, sont de simples grilles, qu’on recouvre de plastique si nécessaire. Je prends discrètement avec le Lenovo P2 quelques photos de l’intérieur de la maison.

Avant de reprendre le bac pour le retour, nous achetons des crabes, qui ne doivent pas être exempts de tout produit chimique, même s’ils proviennent de l’estuaire…

Pour le déjeuner, pris chez un ami d’un des cousins de Thanh, nous mangeons les crabes achetés ce matin, des poissons séchés au soleil puis grillés au four, divers poissons pêchés dans le cours d’eau qui borde la maison, accompagnés d’alcool de riz au miel 😉 et d’une autre boisson non alcoolisée composée de citron râpé, de sucre et de sel…

Le propriétaire et sa femme se sont mis à l’élevage.

Les Vietnamiens rentrent dans leur maison vélos et scooters, par éviter de se les faire voler. Ici, ils sont entreposés dans la cuisine. Comme dans la plupart des habitations que j’ai vues, la cuisine est toujours encombrée de très nombreux ustensiles 😉 Je prends une nouvelle fois une photo discrètement avec le Lenovo P2.

Nous terminons la journée à la plage. Certains d’entre nous profitent des hamacs 😉

Quelques cartes des environs de Go Cong
  • Première carte : Go Cong.
  • Deuxième carte : passage en bac.
  • Quatrième carte : au bord de la plage.

flèche hautRetour haut de page

31 juillet 2017

Deux cousins de Thanh nous emmènent en scooter au grand marché de Go Cong. Nous y prenons notre petit déjeuner : riz gluant, accompagné de haricots de soja.

flèche hautRetour haut de page

1er août 2017

La cousine de Thanh qui nous accueille nous emmène ce matin dans un village, proche de Go Cong, où de nombreux habitants perpétuent le travail traditionnel du bois. Nous y voyons les étapes de la fabrication de meubles chez plusieurs artisans : préparation du bois, découpe, collage et polissage de la nacre… Certains opérations sont réalisées à l’aide d’un ordinateur.

Depuis la maisons d’un menuisier, je photographie une rizière 😉

Nous nous rendons ensuite dans une petite fabrique de bâtons d’encens…

Nous terminons notre matinée par une visite à la stèle du dernier roi du Vietnam. A cet endroit, se trouve celle d’un officier français. Pourquoi ? Les Français ont utilisé la stèle du roi, en marbre, pour en faire une en l’honneur d’un officier français tué lors des combats. Ils ont effacé les inscriptions vietnamiennes pour y apposer une épitaphe en français… Cette stèle a par la suite été installée à l’endroit pour lequel elle était destinée, mais les inscriptions en français sont restées…

Je prends quelques photos du jardin depuis la terrasse de la maison de Go Cong.

L’après-midi, nous nous rendons dans plusieurs temples en l’honneur de Truong Dhinh, combattant vietnamien s’étant opposé aux Français au cours du 19ème siècle.

En passant, nous nous arrêtons devant un temple dont les arbres ont pris possession !

Le temple que nous voulions visiter est fermé, nous ne pouvons en voir que l’extérieur. Au moment où nous arrivons, la pluie se met à tomber. Thanh et moi reprenons les vêtements en plastique que nous avions achetés lors de notre circuit dans le delta du Mékong. S’ils nous protègent de la pluie, en scooter, ils ne sont pas très pratiques !

Pour terminer, nous nous arrêtons au temple de Go Cong puis devant le monument en l’honneur de Truong Dhinh.

flèche hautRetour haut de page

2 et 3 août 2017 : retour à Ho Chi Minh Ville

2 août 2017

Nous retournons pour une dernière fois à Ho Chi Minh Ville en bus. Celui-ci s’arrête aux endroits convenus avec chaque voyageur le long du chemin.

Je photographie quelques scènes de rue typiques depuis le bus.


Photos prises avec le Lenovo P2

Des maisons assez cossues en côtoient d’autres beaucoup moins.


Photos prises avec le Lenovo P2

Dans les champs, essentiellement des rizières, on aperçoit les tombes des ancêtres des familles les occupant. Thanh m’explique qu’il n’y a pas de cimetières publics dans les villages.


Photos prises avec le Lenovo P2

En arrivant à Ho Chi Minh Ville, j’essaie de capter quelques scènes typiques avec les scooters. Si les adultes portent un casque, rendu obligatoire, si on voit quelques enfants en porter, beaucoup d’autres sont tête nue ou n’ont qu’une simple casquette. Parfois deux adultes et deux enfants sont sur le même engin, et même des nourrissons dans les bras de leur mère, sans protection particulière.


Photos prises avec le Lenovo P2

flèche hautRetour haut de page

3 août 2017

Pour mon dernier jour au Vietnam, nous visitons deux musées à Ho Chi Minh Ville, le musée de l’Indépendance (3), qui présente essentiellement les salons de la présidence de la République du Sud-Vietnam et les derniers combats de 1975.